6 décembre 2022
Tactique

🔍 Pourquoi Ignacio Ramirez aurait pu changer le match contre Metz !

09 Juan Ignacio RAMIREZ POLERO (asse) - 34 Maxime ESTEVE (mhsc) during the Ligue 1 Uber Eats match between Montpellier and Saint-Etienne at Stade de la Mosson on September 12, 2021 in Montpellier, France. (Photo by FEP/Alexandre Dimou/Icon Sport) - Maxime ESTEVE - Juan Ignacio RAMIREZ POLERO - Stade de la Mosson - Montpellier (France)

L'utilisation d'Ignacio Ramirez interroge bon nombre de supporters stéphanois. En effet, l'uruguayen ne trouve pas grâce aux yeux de Puel. Pourtant, celui qui est un 9 racé aurait pu faire basculer le match. Grâce à son profil atypique, le dernier quart d'heure du match contre Metz aurait dû être le sien. Explications.

Les images suivantes sont uniquement prises au-delà de la 80ème minute. Durant cette période, les verts ont eu bon nombre de situations de centres qui n'ont pas été convertis. Le sens du placement et l'instinct de buteur d'Ignacio Ramirez aurait été une plus-value certaine pour faire basculer le match.

Exemple 1 : Manque de présence criant dans la surface

Mahdi Camara est en position de centrer. Problème : comment marquer un but si vous n'avez aucun joueur dans la surface de réparation ? Pensez-vous qu'un attaquant au profil de renard des surfaces ne serait pas bénéfique dans cette situation ?

Exemple 2 : Il faut un renard des surfaces !

Camara est une nouvelle fois en situation de centrer. 2 joueurs sont présents dans la surface (Gabriel Silva et Zaydou Youssouf). Khazri et Boudebouz sont à l'extérieur de la surface. Hamouma lui n'apparait même pas sur l'action. Les 3 joueurs les plus offensifs ne sont donc pas présents dans la surface pour marquer. Ignacio Ramirez aurait forcément amener du poids et du monde dans une surface qui en manque cruellement.

Exemple 3 : Un ailier, c'est pas un avant centre !

Alors que les changements interviennent (déjà trop tardivement), l'ASSE finit avec un duo d'attaque Bouanga-Hamouma. Analyse du positionnement de nos deux joueurs lors d'une attaque. L'un est en position de centre (jusque-là pourquoi pas !). L'autre est positionné à l'angle de la surface au lieu de se trouver dans la zone de vérité. Les situations préférentielles sont forcément variables entre un ailier et un avant centre. D'ailleurs, un buteur se serait empressé d'être à la réception du centre d'Hamouma !

A lire également :  🚑 Des absences importantes du côté nantais

Exemple 4 : Le dépassement de fonction !

Le dépassement de fonction de nos milieux relayeurs (Yousouf, Moueffek et même Boudebouz), de nos latéraux (Gabriel Silva sur cette image) aurait permis de créer la panique dans la défense messine. Sur cette image, seul Khazri et Hamouma sont dans la surface. Ils sont d'ailleurs en infériorité numérique. Avec davantage de présence, Ignacio Ramirez aurait pu en profiter pour se sortir d'un marquage et venir débloquer le match !

Pour conclure, rien ne certifie que la présence d'Ignacio Ramirez aurait permis à l'ASSE de l'emporter. Toutefois, en vue de la domination stéphanoise, son entrée aurait été bénéfique. Notre équipe ne marque pas assez sur action construite la faute à un manque de réalisme. Afin de conjurer le sort, la présence d'un joueur obsédé par le but et qui plus est adroit serait un remède à expérimenter.

 

P