3 octobre 2022
Actualité

Une somme d'incompréhensions et de désaccords qui commencent à faire tache...

Il semblerait, au vu des dernières déclarations du côté de l'entraîneur ou des joueurs, qu'il y ait de la friture sur la ligne du côté de l'ASSE. Pas de vives tensions, ni même de forts désaccords, mais des incompréhensions qui transpirent à travers les conférences de presses ou interviews que donnent les uns ou les autres. Une communication à vite caler au risque de créer un malaise en interne.

Il n'est pas question de lancer la moindre polémique. cependant, nous sommes un petit peu étonné des déclarations des uns et des autres depuis quelques temps. Hier soir en est un illustration parfaite. Alors que la fin de la première mi-temps vient d'être sifflée par M. Schneider, Romain Hamouma s'approche des micros de Canal + et déclare : "On a commencé dans une tactique, après on a changé mais je crois qu'on n'avait pas compris comment se positionner. Cela a mis énormément de temps à se mettre en place." 

Une phrase assez incroyable. C'est même la première fois que nous entendons telle déclaration à la mi-temps d'un match. Un joueur qui expose que lui et ses coéquipiers n'ont tout simplement pas compris les consignes et la mise en place concoctées par Oscar Garcia. Problématique... Et le pire c'est qu'on pourrait presque penser que la semaine dernière, telle déclaration aurait pu être faite. Comment expliquer autrement que par un problème de compréhension les premières mi-temps catastrophiques de l'ASSE ? Nous n'avons pas l'impression d'avoir affaire à des joueurs qui y mettent de la mauvaise volonté, mais comme le déclarait lui-même Oscar Garcia hier soir, il cherche encore les bonnes formules. Hier soir, Romain Hamouma évoluait-il au poste qui lui convient le mieux ? Loïs Diony ne profiterait-il pas d'être accompagné par un deuxième attaquant de pointe ? Saidy Janko n'est-il finalement pas un défenseur central ? Hernani ne pourrait-il pas apporter à cette équipe et pourquoi le confiner au banc de touche ? On a l'impression qu'Oscar Garcia voit des choses mais ne va pas au bout de ses idées.

A lire également :  🟥🟨 #AJAASSE : Les arbitres de la manche aller sont désignés !

Il n'est pas non plus aidé par la direction qui a pris la sage décision d'écarter Jonathan Bamba. Au lieu de se montrer solidaire de ses dirigeants, Oscar Garcia ne cesse de déplorer la qualité de ses joueurs. Hier soir, une autre sortie de sa part n'a pas semblé faire beaucoup de bruit et pourtant... A la question du journaliste de Canal + qui demandait pourquoi les Verts n'arrivaient pas à installer un jeu à la Barcelonaise, le coach stéphanois à répondu un laconique : "Parce que je n'ai pas les joueurs du Barça...". Logique nous direz-vous, mais pourquoi communiquer de cette façon. Il ne se passe pas une semaine sans qu'Oscar Garcia ne se plaigne de la qualité de son effectif. Il semble toujours avoir en travers de la gorge le fait que David Wantier et Dominique Rocheteau n'aient pu ou voulu accéder à ses demandes. Une liste de joueur avait été proposée aux chefs du recrutement stéphanois, mais ils n'y ont pas donné suite, faute de moyens certainement... Car l'ASSE ne roule clairement pas sur l'or. Débloquer 4 ou 5 millions d'euros sur un joueur est aujourd'hui un effort considérable pour les Verts. Nous savons qu'Oscar Garcia aimerait s'appuyer sur un avant-centre efficace devant et qu'il attend du mercato hivernal qu'il le lui apporte. Il y a peu de chances que ses doléances soient suivies... Alors là encore, friture sur la ligne entre le staff et la cellule de recrutement ? Divergences d'idées ? Désaccords profonds ?

Tout ce que nous évoquons fait partie de la vie d'un club, de l'histoire d'une saison, mais ce qui nous interloque un peu, c'est que toute la presse et le grand public sont spectateurs de ces petits épisodes, contribuant à laisser germer l'idée qu'il y a quelques petits (ou gros) soucis à régler en interne.

P