25 mai 2022
Actualité

La section féminine de l'ASSE doit rester en vie !

Hier, Hervé Didier annonçait qu'il ne serait plus l'entraîneur de l'ASSE féminine la saison prochaine. Une décision motivée par le peu de moyens mis à la disposition de la section féminine dont il s'occupe depuis 9 ans. S'il souhaite le meilleurs aux filles dans le futur, ce sera sans lui...

Hervé Didier : "Je pars, car on ne donne pas les moyens aux féminines de s’entraîner dans de bonnes conditions. On ne veut pas d’argent, simplement un terrain disponible. À L’Étrat on peut s’entraîner sur le Bereta (sic), il n’y a personne à ce créneau horaire, je ne comprends pas. On nous a mis devant le fait accompli, on doit s’entraîner sur le terrain (Sur le terrain R1 de l'Etivallière depuis janvier) cinq fois par semaine en plus de la compétition. Les jardiniers font un super boulot, mais ils ne sont pas magiciens même s’ils pouvaient faire sortir les lapins de leur chapeau. Il y a des terriers, on rentre le bras dans les trous.

C'est une décision qui a été longue et difficile à prendre. Ça fait 9 ans que je suis au club, que je me bagarre pour les féminines. Ce sont des raisons sportives qui ne me conviennent plus. J'ai la chance, le luxe de pouvoir dire non quand je n'ai pas envie parce que j'ai un métier à côté. Je suis professeur d'éducation physique. Je n'ai plus envie de continuer dans ces conditions là. Je souhaite que les féminines fassent quelque chose de bien à Saint-Étienne. Moi ce n'est plus possible pour moi dans ces conditions là. Je vais faire en sorte que cette fin de saison se termine du mieux possible. J'espère que les filles me suivront. Être en demi-finale de Coupe de France c'est quelque chose qui paraissait impossible il y a quelques temps. On y est, on va vivre ce moment là. On va assurer le maintien, je n'ai pas de doute là dessus et puis souhaiterai bon vent aux féminines pour la saison prochaine. Je les suivrai bien sûr assidûment."

Sources : Le Progrès / France Bleu St-Etienne

A lire également :  Bulletin de notes : LE SOUFFLE COUPÉ, LES VERTS BARRAGISTES #ASSEFCN

Par ailleurs, nous vous avons posé hier la question afin de savoir si vous pensez utile de maintenir une section féminine à l'ASSE. Très majoritairement (78%), vous êtes pour son maintien. La preuve que l'ASSE ne doit surtout pas sous estimer cette équipe.

P