Accueil » Robert Herbin : "J’aimerais bien qu’on inquiète le PSG...même qu’on puisse prendre le dessus !"
Actualité

Robert Herbin : "J’aimerais bien qu’on inquiète le PSG...même qu’on puisse prendre le dessus !"

Robert Herbin va pouvoir apprécier un Nantes-ASSE comme aux plus belles heures entre deux équipes qui luttent pour une qualification en coupe d'Europe. Et pour une fois, c'est l'ASSE qui arrive avec le jeu le plus alléchant... Pour le Sphinx, les Verts en ont gardé sous la semelle face à Guingamp, mais peuvent nourrir de belles ambitions pour la suite face à Nantes voire au PSG...

« Les Verts ont pris les trois points face à un adversaire que j’ai trouvé très complaisant. Guingamp a été faible. Les visiteurs ont réagi en seconde période mais je ne les ai pas sentis capables de revenir.

Dans l’ensemble, ce fut un match assez moyen, sans beaucoup d’enthousiasme. Il y avait une classe d’écart entre l’ASSE et Guingamp. Et je n’ai pas senti une équipe stéphanoise désireuse d’afficher davantage sa supériorité. Elle s’est montrée prudente jusqu’au bout. Disons que les Verts ont fait le boulot. Ils ont maîtrisé sans se faire de frayeurs. La défense s’est montrée efficace. Les deux axiaux, Loïc Perrin et Neven Subotic, commencent à bien se placer. On sent que c’est rôdé là, que c’est du solide. Cela confirme ce que je pensais. Cette équipe va pouvoir s’asseoir sur une défense très stable. C’est quelque chose d’essentiel. Ce n’est pas que je néglige les milieux et les attaquants mais une équipe ne tient le coup que si sa défense est robuste.

Il reste un petit point d’interrogation concernant les attaquants. Heureusement que Rémy Cabella a été déterminant. J’ai trouvé son match beaucoup plus intéressant. J’avais dit précédemment que son jeu était un peu confus, trop personnel. Cela n’a pas été le cas dimanche.

Cette victoire va faire du bien pour la confiance. Les Verts restaient sur trois nuls. Maintenant, ils peuvent avoir un nouvel objectif. C’est comme si c’était un nouveau départ. Il n’y a plus de raison de douter, il faut qu’ils croient en eux. Le match à Nantes sera un vrai test. La rivalité entre les deux clubs existe toujours. Après, ce sera Paris. On peut rêver. J’aimerais bien qu’on inquiète le PSG et même qu’on puisse prendre le dessus. Neymar est blessé. C’est pour ça que je pense qu’il y a une possibilité. À condition naturellement que chacun donne le meilleur et que le collectif soit efficace ».

Source : Le Progrès

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite