Accueil » [ROBERT BERIC] « Je crois que nous sommes capables de finir troisième ! »
Actualité

[ROBERT BERIC] « Je crois que nous sommes capables de finir troisième ! »

Interviewé par Ekipa24, Robert Beric s’est longuement exprimé concernant sa convalescence. Nous expliquions hier que le buteur slovène espérait un retour en mai (vite calmé par Christophe Galtier…), mais il a aussi abordé les détails de sa convalescence et son état d’esprit à quelques semaines de retrouver ses coéquipiers pour les entraînements collectifs à l’Etrat. Nous remercions au passage nos amis de Poteaux-Carres.com pour leur traduction / retranscription.

« Je suis content d’avoir repris l’entraînement. Bien sûr, je suis un travail individualisé, je devrai encore attendre un certain temps pour intégrer les séances collectives. J’ai déjà fait des progrès importants mais je continue d’être extrêmement prudent. Les brusques changements de direction à ce stade de ma rééducation me sont par exemple strictement interdits. Je suis sur la bonne voie. Je cours mieux que ce qu’avais prévu ou imaginé. Les médecins sont prudents avec moi, c’est compréhensible. Je suis bien sûr heureux d’avoir quitté la salle de gym où je restais cloîtré au début de ma convalescence.  

J’ai été opéré le 16 novembre, cela fait donc plus de trois mois que je suis en rééducation. Je sais qu’il me faut encore attendre plusieurs mois pour être complètement rétabli. Plus l’échéance de mon retour va se rapprocher, plus je serai anxieux en prévision du moment où j’aurai le feu vert mon retrouver mes coéquipiers et jouer. D’ici un mois, peut-être un peu plus, je devrais réintégrer des séances collectives. Cela veut dire que que je serai opérationnel début mai. Je crois que je vais y arriver, sachant qu’à cette période il nous restera trois matches en championnat : on reçoit Toulouse, on va à Nice et enfin on accueillera Lille.

Le fait de m’être déjà pété les croisés quand j’étais plus jeune m’a certainement beaucoup aidé, parce que je sais très exactement ce qui m’attend. Je gère mon indisponibilité beaucoup plus calmement. La première fois où ça m’était arrivé, dès que je ressentais une douleur mineure,  j’appelais le médecin et je paniquais. Maintenant, c’est différent, j’aborde ça plus sereinement. Maintenant, je sais clairement qu’on ne se remet pas d’une telle blessure sans douleur. Quand je souffre, je sais qu’il n’y a rien de mal, que je peux continuer la rééducation. Cela facilite l’évolution de ma rééducation.

Le club est bien positionné en haut de tableau. Nous avons une bonne équipe, de sorte que les objectifs sont naturellement ambitieux. Le plus grand d’entre entre eux est de finir à la troisième place, synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Je crois que nous sommes capables d’y arriver. On devra au moins rester à la quatrième place, on rejouerait ainsi en Ligue Europa. Notre présence sur la scène européenne est tout simplement nécessaire. Je suis très heureux de faire partie d’un championnat qui regorge de joueurs de qualité ayant pour certains une expérience internationale.

Mon coéquipier en sélection slovène Milivoje Novakovic s’est engagé avec Maribor lors du mercato hivernal. De là a dire que vais retourner dans ce club qui m’est cher… Ce n’est pas à l’ordre du jour. Cette perspective est encore lointaine, pour l’instant mes plans sont différents. Je n’ai que 24 ans, je suis bien à Saint-Etienne et je penserai à un éventuel retour à Maribor seulement le moment venu. Bien sûr cela ne m’empêche pas de soutenir le club. Nous sommes dans un combat difficile pour le titre, ça va être chaud.  Qui est le favori ? Comme toujours, le club qui a mes faveurs est Maribor ! »

Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite