26 septembre 2020
Actualité

Robert Beric : "Comme un poisson dans l’eau avec les meilleurs supporters de France derrière moi !"

Robert Beric est épanoui et se plaît à St-Etienne. Voilà qui change des déclarations du Norvégien Ole Selnaes... Le buteur Slovène a prolongé son bail avec les Verts et explique pourquoi. L'amour que lui rend le public et la "connexion" avec les supporters l'ont convaincu. Entretien avec le chouchou de Geoffroy Guichard...

Je voulais vraiment signer un nouveau contrat cet été. Nous avions discuté avec le club à ce propos. Nous avions évoqué cette possibilité avec David (Wantier). On a un peu attendu une réponse du club. Entre-temps, il y a eu une offre du Dynamo Kiev que le club a refusé.

Il n’y a pas de raison particulière à la signature de ce nouveau contrat, si ce n’est que je me sens très bien ici. J’aime ce stade, ce club, ces supporters. J’ai eu la chance au cours de ma carrière de jouer dans des clubs où il y avait une belle osmose avec les supporters. Mais je dois dire qu’ici, je suis comme un poisson dans l’eau. Avec les meilleurs supporters de France derrière moi.

Dès le premier jour, quelque chose s’est passé que je ressens encore. Je ne sais pas pourquoi mais la connexion est bonne entre nous. J’essaie toujours de donner le maximum sur le terrain et c’est peut-être pour cela que les fans m’apprécient autant.

Quand je suis revenu d’Anderlecht, il y avait une très bonne équipe, de bons joueurs. Ce n’est un secret pour personne que je ne suis pas quelqu’un qui va dribbler trois ou quatre joueurs. Mais avec le soutien de partenaires de qualité, il est plus facile pour moi d’être efficace.

Je me sens beaucoup plus à mon aise dans les 16 mètres. C’est là où je me sens le plus épanoui. À titre d’exemple, au Rapid de Vienne, sur les 27 buts que j’avais marqués en une saison, celle précédant mon arrivée ici, j’en avais mis 26 depuis l’intérieur de la surface et un seul d’en dehors. Je dépends beaucoup de l’équipe. La surface, c’est ma maison, mon jardin.

Je voudrais avoir plus d’explosivité. C’est ma priorité. Avoir le coup de rein tout de suite. C’est quelque chose que je travaille. Ensuite sur le plan de la technique et de la confiance. Les deux vont de pair. Mais aussi dans la conservation du ballon (« garder le ballon » dit-il en français) et le physique car les défenseurs sont solides dans ce championnat.

Plus que du système employé, je dépends des circonstances de jeu. Si nous sommes dominateurs dans un match, comme c’est souvent le cas à Geoffroy-Guichard, c’est là que j’arrive à m’exprimer le mieux. Si notre équipe défend et procède en contres, ce n’est pas le meilleur contexte pour faire valoir mes qualités. Je préfère quand on a le ballon pour faire parler la poudre.

Une blessure ralentit beaucoup de choses et ce n’est pas agréable mais tout dépend de la volonté que l’on a d’apprendre, d’évoluer, de progresser. Pendant six mois, j’ai perdu du temps mais j’ai gagné dans d’autres domaines. Notamment sur le plan psychologique. Je suis plus fort mentalement qu’avant. C’est une bonne école de la vie.

Tous les joueurs veulent jouer tous les matches mais c’est le football. On doit se battre pour gagner sa place. Parfois, on est en forme, parfois moins. C’est difficile de ne pas être sur le terrain mais c’est notre métier. Le plus important est d’être prêt quand on fait appel à vous. Même pour deux ou trois minutes. Pour ma part, je ne veux jamais abandonner. Je viens d’un petit village de Slovénie et j’ai dû me battre pour arriver jusqu’ici. Jouer dans un des cinq plus grands championnats au monde. Je suis un privilégié.

Robert Beric - Source : Le Progrès
0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marie-claude Barnezet
6 avril 2019 16 h 55 min

belle mentalité , notre BERIC et pas rancunier 😉

Camille Liennard
6 avril 2019 17 h 23 min

qu'il reste titulaire point

Mario Bisson
6 avril 2019 18 h 01 min

3.a0.pour.lasse.se.soir

Dominique Thierry
6 avril 2019 18 h 29 min

un monsieur !! j appreci ce soir titulaire ca s impose ALV

Joel Allart
6 avril 2019 18 h 42 min

Tout a fait d'accord

Fermer
Ma Nou
6 avril 2019 19 h 21 min

Allez Robert on gagne 3 points

Diane De Germagnat
6 avril 2019 19 h 26 min

j ai toujours dit qu il fallait le faire jouer pour qu il reprenne confiance en lui mais surtout ne pas le laisser partir

noam
noam
7 avril 2019 2 h 24 min

très très loin pas une chèvre Beric, quand tu le compare à Soderlund Sanogo Bergessio au niveau des joueurs étranger,

8
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P