Actualité

Rajeunissement de l'équipe, mise à l'écart de Ruffier : JM Larqué donne son avis !

L'oeil avisé et aiguisé de Jean-Michel Larqué ne faiblit pas. Toujours au fait de l'actualité du club qui lui a donné un palmarès hors-normes, il a évoqué le rajeunissement de l'équipe emmené par Claude Puel ainsi que la mise à l'écart de Stéphane Ruffier. Du bon sens comme souvent...

Le rajeunissement de l'équipe

A l’ASSE, quand il y avait des jeunes, moi mes cadres s’appelaient Aimé Jacquet, Rachid Mekhloufi, Robert Herbin, Georges Carnus. Il y avait trois ou quatre jeunes, Georges Bereta, Hervé Revelli, Patrick Parizon et moi. Et dans l’équipe de 1976, il y avait Ivan Curkovic, Osvaldo Piazza et moi-même, car j'étais passé d’encadré à cadre. Il est important que les jeunes ne soient pas livrés à eux-mêmes, qu’ils aient des cadres, et que ces cadres remplissent leur rôle en étant exemplaires et investis. On ne peut pas demander à une douzaine de jeunes de tenir la maison verte à bouts de bras.

Jean-Michel Larqué - Source : Poteaux Carrés

La mise à l'écart de Ruffier

J’ai connu cette situation avec Roby donc je comprends cette décision. Je comprends Claude Puel. Un jour j’ai pris la place d’un titulaire pour commencer ma carrière de footballeur. Un jour Ruffier a pris la place d’un autre gardien pour débuter sa carrière de footballeur professionnel. Ce n’est que la vie d’un groupe. Quand on me parle de séparation ou de décision, ça me fait rire, et pas uniquement dans le sport. Quand j’entends certains collègues de la télévision qui s’en vont et qu’on dit "on aurait pu être plus propres"… Moi quand je suis parti de TF1, quand j’ai été viré de TF1, on peut chercher la première ligne où j’ai critiqué TF1 ! On m’a viré de TF1, les patrons de cette chaîne ont pris cette décision, je n’y suis plus, point final. Point final ! C’est la vie ! Un jour j’ai pris la place d’un garçon qui s’appelait Bernard Père pour commencer à commenter les matches. J’en ai bien profité et 30 ans après quelqu’un a pris ma place pour commenter les matches. Les séparations, ça se passe toujours mal, jamais ça ne se passe bien. C'est comme ça, t'as pas d'autres choix que de l'accepter.

Jean-Michel Larqué - Source : Poteaux Carrés

Crédit photo : Icon Sport

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Rocky43
Rocky43
22 juillet 2020 11 h 39 min

Trés belle analyse descriptive M.LARQUE car en effet les jeunes inexpérimentés à un tel niveau de compétition se doivent d'être encadrés par des joueurs majeurs possédant davantage d'expèrience pour que nos jeunes expriment toutes leurs qualités sans se jeter inexorablement sur le ballon où l'adversaire pour déstabiliser le groupe

duron
duron
22 juillet 2020 17 h 53 min

Plein de bon sens encore une fois jean mimi, il a raison la roue tourne pour tout le monde, il faut s'y faire même si parfois c'est difficile.

LEMOINE GILLES
LEMOINE GILLES
22 juillet 2020 19 h 05 min

Homme sage: et plus généralement, la vie procède de la mort et il n'y a que les imbéciles qui pensent ainsi ou les magiciens trans-humanistes

3
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR