Accueil » Rachat de Geoffroy Guichard : Gaël Perdriau ne ferme pas la porte à l'ASSE !
Actualité

Rachat de Geoffroy Guichard : Gaël Perdriau ne ferme pas la porte à l'ASSE !

Ce sont onze personnes qui se sont assises autour de la table des négociations afin d'évoquer la vente du stade Geoffroy Guichard à l'ASSE. Ou plutôt le désir d'acheter le stade pour l'ASSE. Car la ville de St-Etienne ne semble pas vendeuse... ni figée.

Si aucun chiffre n'a été dévoilé, ni même discuté d'après le Progrès, il semblerait que la position de Gaël Perdriau se soit assouplie et que Roland Romeyer soit ressorti de ce premier rendez-vous un peu rassuré. Il n'a pas reçu de fin de non recevoir de la part de la ville. De là à parler d'accord, on en est très loin.

Roland Romeyer : "Avec Gaël Perdriau, on se voit souvent. On était encore côte à côte samedi à Génilac pour l’inauguration du stade. Comme promis on s’est fait la bise. On va fournir des détails, présenter un dossier plus complet, donner des explications pour continuer à parler. On veut que la ville, le club, les Stéphanois, tous soient gagnants dans le projet."

Gaël Perdriau : « J’ai écouté l’exposé de Roland Romeyer. L’ASSE c’est important pour Saint-Etienne, je dis pour et non à Saint-Etienne. Je souhaite que le club dispose des moyens nécessaires pour évoluer au niveau souhaité et pour cela, il y a la stratégie des dirigeants et l’équipement dont ils disposent. Des souhaits ont été émis. Je n’exclue aucune hypothèse.  Je pense avoir compris, mais après avoir posé les bonnes questions, il ne faut pas s’enfermer dans une seule réponse, si vous voyez ce que je veux dire. On va se revoir très prochainement ».

En attendant, l'ASSE pourrait renouveler son bail locatif pour une année supplémentaire, pas plus. Et peut-être que d'ici là, l'ASSE aura réussi à faire infléchir le maire de St-Etienne...

Source : Le Progrès

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite