Accueil » Le problème de l’ASSE réside-t-il dans la qualité de son attaque ou son animation offensive ?
Actualité

Le problème de l’ASSE réside-t-il dans la qualité de son attaque ou son animation offensive ?

Une étude réalisée par l’Observatoire du Football et dévoilée ce jour met en évidence des chiffres extrêmement intéressants pour qui veut se pencher sur les maux offensifs du côté de l’ASSE. Les chiffres semblent indiquer que les Verts manquent de deux choses essentielles : une animation performante et sa capacité à marquer des buts sans se créer de grosses occasions.

Lorsque l’ASSE obtient une grosse occasion de marquer un but, elle fait partie des équipes qui sont les plus performantes dans leur capacité à la convertir. Ainsi, avec 49% de grosses occasions converties en but, l’ASSE se classe 6ème en Ligue 1 cette saison. En Europe, c’est mieux qu’Arsenal (48%), Manchester United (33%) ou encore que le PSG (42%). Ainsi, quand les Verts ont une occasion de marquer, ils le font une fois sur deux. Parfait !

Le problème réside en revanche sur leur capacité à se procurer ces fameuses grosses occasions (situation de jeu dans laquelle un joueur devrait normalement marquer (duel avec le gardien ou tentative très proche du but)). Car avec 51 occasions flagrantes de but, les Verts se classent 16ème ne L1 ! On constate donc l’incapacité chronique de l’ASSE à se retrouver en position favorable. Plus que le réalisme de ses attaquants, le problème semble venir de l’animation offensive qui permet d’obtenir ces fameuses occasions de but. En France, Monaco s’est procuré 95 occasions de buts. Normal nous direz-vous, mais quand on observe que Metz (48) ou Dijon (45) possède une statistique comparable à celle de l’ASSE, il y a de quoi se poser des questions !

Un entraîneur vous répondra que le problème est plus complexe que cela, mais on ne peut s’empêcher de penser que nos offensifs ne sont pas maladroits face au but, mais pêchent dans la construction et l’animation offensive.

Autre statistique intéressante : la capacité à marquer un but en dehors des grosses occasions de but. Ce sont ces buts marqués sur corner, coups-francs ou sur une action que l’on ne peut pas ranger dans les situations flagrantes pour marquer. Monaco est un vrai spécialiste en France avec 36 buts inscrits. L’ASSE n’en a marqué que 13… se classant 15ème ! C’est d’ailleurs cette statistique qui semble départager les grands clubs des autres : toutes les grosses écuries européennes ont ainsi une incroyable capacité à marquer des buts même en dehors de toute occasion nette de marquer. A méditer à la veille du mercato…

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
dominique thierryjmmone Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
jmmone
Invité
jmmone

Le problème des verts est avant tout le choix des joueurs aux moyens techniques plus que limités , des bûcherons on n’en fait pas des sculpteurs ou des ciseleurs

dominique thierry
Invité
dominique thierry

et les toccards paul baysse quitte nice ca c est du joueur bouger votre cul…

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite