Actualité

Printant : "Aujourd'hui, c'est une fierté d'être à Saint-Étienne"

Ghislain Printant, l'actuel adjoint de l'ASSE, s'est exprimé sur la chaîne Onzéo. L’expérimenté entraîneur a livré un témoignage touchant et sincère sur son métier et sa passion du football. Il est notamment longuement revenu avec beaucoup de recul sur son parcours, sa relation fusionnelle avec Jean-Louis Gasset mais aussi sur sa famille et son amour pour les Verts, le club de son enfance. Nul doute que ce personnage attachant et passionné a du sang vert dans les veines et représente à merveille les valeurs Stéphanoises !

"J'ai démarré ma carrière d'entraîneur aux côtés de Jean Louis avec la réserve de Montpellier, et par la suite il m'a proposé de travailler avec le groupe professionnel. Quand j'ai débuté, c'était une autre époque, il n'y avait qu'un seul adjoint, j'ai pu ainsi toucher à beaucoup de choses, j'avais beaucoup plus de responsabilités et de missions qu'aujourd'hui. Tous les entraîneurs avec qui j'ai pu travailler m'ont beaucoup appris et m'ont offert la possibilité de travailler sur différents domaines et pas seulement avec les gardiens. Il faut prendre conscience que c'est très compliqué de se retrouver en première ligne face aux joueurs, médias... J'ai toujours suivi mes idées et mes principes.

Dans le football, il faut toujours prouver; chaque jour, chaque saison. Il faut travailler pour réussir, ne pas se relâcher. J'ai travaillé très tôt avec Jean-Louis je devais avoir seulement 26-27 ans quand j'ai commencé à le voir travailler, à apprendre de lui. On a partagé beaucoup de choses, des bons et des mauvais moments. On partageait notre chambre ensemble. Quand on voit le parcours de Jean-Louis on peut dire que c'est un excellent tacticien, un grand entraîneur et un grand homme. Je suis simplement venu lui donner un coup de main, l'aider à remettre le club sur de bons rails.

Aujourd'hui, c'est une fierté professionnelle et personnelle d'être à Saint-Étienne, dans ce grand club. Quand j'étais jeunes, tous mes amis étaient supporters de Nîmes ou de l'OM. Dans ma famille, chez les Printant, on était tous supporter des Verts, l'équipe phare du football français. Mes parents ont fait beaucoup de sacrifices pour nous permettre d'assister à des matchs de l'ASSE, ce n'était pas forcément simple pour eux. Mon idole était Curkovic, le gardien de but. Lorsque l'ASSE se déplaçait dans le sud, on allait toujours voir les matchs. Mes parents et mon frère  doivent être fiers là-haut de voir qu'aujourd'hui je travaille dans leur club de cœur. On a la chance de faire ce métier-là, de vivre de notre passion, je suis un homme heureux"

Vous pouvez retrouver l'ensemble de cet entretien dans la vidéo ci-dessous :

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
noam ribault Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
noam ribault
Invité
noam ribault

enfin en juin un nouveau coach, juste pour le sauvetage maintien,

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P