18 septembre 2021
Actualité

"On veut pousser Ruffier à la faute" d'après son avocate !

Après la décision de la commission juridique de la LFP et l'appel de l'ASSE devant la commission nationale paritaire d'appel, Maître Dorothée Bisaccia-Bernstein, avocate de Stéphane Ruffier, a décidé de s'exprimer. Un exercice de défense de son client sur les ondes de France Bleu St-Etienne qui n'aura étonné personne, l'avocate du portier stéphanois étant dans son rôle... On a le droit d'avoir un avis légèrement divergeant quant aux intentions réelles de Stéphane Ruffier.

La réponse de la commission juridique de la LFP à l'ASSE est une étape dans une démarche importante de Ruffier : celle de faire entendre que l'ASSE n'est pas régulière. L'ASSE doit respecter ses joueurs et la Charte du football professionnel. Ruffier et le club sont liés par un contrat, le joueur veut exécuter son contrat normalement mais le club de Saint-Étienne estime n'avoir rien à se reprocher, c'est pourquoi on a demandé à l'ASSE d'inspecter cette violation. 

L'AS Saint-Étienne n'est pas raisonnable dans sa communication, et ça depuis le début de la dégradation de la relation. Contrairement à ce que la commission juridique a demandé, non l'ASSE n'a pas réintégré Ruffier, il a reçu un message du club lui disant qu'il avait un entrainement seul. Les conditions d'entrainement de Ruffier depuis juillet sont constitutives d'une mise à l'écart, il s'entraine seul, il a fait seulement cinq entrainements avec le groupe depuis juillet et ça, c'est inacceptable par rapport à la Charte du football professionnel. Le club a tendance à se croire au dessus des lois, l'ASSE se place au dessus du joueur.

C'est un loft qui a été organisé pour pousser Ruffier à la faute, le faire craquer pour rompre son contrat de travail et pour se débarrasser d'un joueur qu'on juge trop cher. C'est un des meilleurs joueurs de la décennie du club, ce n'est pas admissible. C'est très difficile pour Ruffier en ce moment, ce qu'il est en train de vivre. Il est très attaché au club, un club avec lequel il a tout connu en 10 ans de service. Il avait envie de terminer son contrat et sa carrière à Saint-Étienne et il se retrouve du jour au lendemain banni par le club. Aujourd'hui, on l'empêche de jouer au football mais il ne veut pas partir pour un autre club.

On lui a prêté un tas d'intentions, lui ce qu'il veut c'est rester et jouer au football malgré le fait qu'on essaye de le pousser à la faute pour rompre son contrat. Par rapport à la titularisation de Moulin, il ne l'a évidemment pas bien pris, mais de là, à inventer de fausses déclarations lors d'un fameux coup de téléphone de Claude Puel, c'est faux. Il a accepté de baisser son salaire pendant le confinement, preuve du respect qu'il a envers le club et désormais on lui livre un procès d'intention.

Maître Dorothée Bisaccia-Bernstein - Source : France Bleu St-Etienne - Retranscription : Poteaux Carrés

Crédit photo : Icon Sport

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
joassard
joassard
29 octobre 2020 9 h 38 min

Ruffier a son caractère mais Puel aussi. La différence ? Il y en a un qui a tenu le club à bout de bras un paquet d'années sans jamais ne rien dire. Ruffier est un super gardien et Sainté (même si ça me fait chier de le dire) se comporte comme une merde avec lui. Un certain Alesque de Peuple vert sur twitter affirmait qu'il n'y avait aucune raison de crier au loup vu que pour lui Ruffier n'avait pas à etre réintégré vu qu'il n'était pas sorti du groupe. Quand on lit les propos de l'avocate non démenties à ce jour par le club, on se rend compte que la vérité ne serait pas si simple que cela On peut ne plus vouloir un joueur mais sur les 10 dernières années combien de fois la direction s'est comportée de cette façon avec des joueurs devenus indésirables ? Ruffier n'a mis le couteau sous la gorge à personne concernant son salaire. J'ai honte de l'image que donne nos dirigeants. Ne venez plus nous donner des leçons sur les "valeurs" Stéphanoises et celles de la "famille verte". Chez moi, dans notre famille on peut etre en désaccord et ne pas vouloir… Lire la suite »

noam
noam
29 octobre 2020 10 h 03 min

ca ne me surprend meme pas en venant de ce club, comment se faire respecter, alors que le club respecte personne, Ruffier mérite le respect après des année sinon c'était la ligue 2,

noam
noam
29 octobre 2020 10 h 21 min

de toute façon Ruffier gagnera au procès quand tu regarde son bilan en 10 ans, et celui des 2 clowns en 16 ans il y a une différence en terme de compétence, je ne m'inquiète pas pour Ruffier il gagnera son procès j'en suis convaincu, ce n'est pas Sanogo, ce n'est pas monsoreau,

Gawlinek Rene
30 octobre 2020 13 h 40 min

Il sait déjà mis à la faute

Gawlinek Rene
30 octobre 2020 16 h 49 min

C'est à de pas faire de nouvelles fautes et de partir en janvier

5
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P