Accueil » Nolan Roux : « Nous sommes en guerre ! »
Actualité

Nolan Roux : « Nous sommes en guerre ! »

Nolan Roux témoigne pour France Football suite aux évènements du week-end. Des propos pleins de douleur, d’incompréhension et de révolte chez un joueur dont on connaît la personnalité entière.

« Je ressens beaucoup de douleur et de peine pour tous ces gens, ces familles touchées. Ce sont des scènes d’horreur. Comment peut-on en arriver là ? Comment ? Ce n’est possible ! Quand on est humain, on ne peut pas faire ça, alors pour moi ce ne sont pas des humains. Ils tuent n’importe qui, n’importe quand. Aujourd’hui, il faut dire les choses : nous sommes en guerre. Et plus personne n’est en sécurité. Ils ont tué dans une salle de concert, aux abords d’un stade, dans un journal, un café, un restaurant. On risque notre vie partout. Demain, ça peut être ailleurs, ça peut être n’importe où. Et quand on voit que l’Euro 2016 arrive, on peut se poser de sérieuses questions. Comment faire pour que ça s’arrête ? C’est affreux. »

Source : France Football

De son côté, Lubomir Moravcik est également très touché par ce qui s’est déroulé en France et s’inquiète pour la sécurité de manière générale en France et en Europe.

« C’est terrible ce qui vous arrive. Franchement, c’est très, très grave. C’est presque la guerre chez nous, non ? Les chaînes d’information ici ne parlent que de ça. Paris est une grande capitale comme Londres, Madrid, Berlin et c’est une cible pour les terroristes. Ici, en Slovaquie, nous sommes un petit pays qui n’intéresse personne et on ne se sent pas en danger.

Il faudrait qu’il y ait des contrôles beaucoup plus stricts aux frontières en Europe. Je voyage pas mal, tu peux passer tranquillement d’un pays à l’autre sans qu’on te demande, ne serait-ce que ton identité. Ces événements vont sans doute faire changer les choses. Peut-être que la liberté de circulation est trop grande. L’Europe doit retrouver une unité pour se protéger.

Je soutiens la France, un pays et un peuple que j’aime beaucoup. L’Euro va bien avoir lieu, non ? Ici, on se pose la question. Quand il se passe des choses comme celles-là, tu te poses beaucoup de questions. Mais il ne faut pas s’isoler. Je dois me rendre à Agadir la semaine prochaine pour jouer au golf. Je vais y aller, même si le Maroc est visé aussi par des actes terroristes. »

Source : Le Progrès

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
loulou le breton vert Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
loulou le breton vert
Invité

hé oui lubo et nolan

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite