19 mai 2022
Actualité

Mesures préfectorales contre le déplacement des supporters : entre compréhension et désabusement...

[poll id="11"]

Le sondage de la semaine dernière vous a permis de vous exprimer concernant les multiples interdictions des préfectures au sujet des déplacements de supporters...

La conclusion est simple : peu comprennent et beaucoup sont désabusés !

Il y a néanmoins Darking qui souligne les erreurs passées des Ultras :

"On paye juste nos conneries passé … tout simplement . le jour ou les ultras comprendront qu’ils sont pas les rois , tout ira mieux !"

Et Vallon qui précise :

"Supporter des verts depuis 1974 quand je vois le comportement des ultras ça me dégoûte je les ai vu à l’oeuvre a Bordeaux, surtout les Greens !!! Pathétique!!!"

KyzzGreenata remet cependant les pendules à l'heure, sans chercher d'excuses aux Ultras :

" « Payer les conneries passées » ? Arrêtez vos élucubrations, il n’y a pas de conneries passées entre l’ASSE et Bastia. Les deux publics se respectent en tant que représentants populaires de Ligue 1, et sont aussi rapprochés par la haine de Nice et d’Ajaccio : interdire une rencontre où le risque est quasiment nul, ça relève de la psychiatrie. Interdire des déplacements ou plus vicieux, les limiter, entre des supporters de clubs rivaux à cause du risque de violence façon Minority Report, c’était déjà anormal, mais là, ça dépasse l’entendement.

Pendant ce temps, le fichier stade se met en place sans problème, les médias peuvent tranquillement justifier les interdictions parce qu’en Italie, où les ultras mangeurs d’enfants ont pris le pouvoir même s’il y a toujours des matches le lundi, y’a des pétards et des insultes racistes à cause deux (les ultras ont inventé le racisme et la violence un triste soir de novembre dans la Maratona, tout le monde sait ça) et les parcages sont catastrophiquement vides. Il s’est même trouvé trois personnes pour justifier les interdictions dans le sondage juste au-dessus, on croit délirer ! Vous avez suffisamment de quoi chier sur les ultras avec des faits, ne commencez pas en plus à les accuser sans motif."

Alors il y a sûrement plus de votants compréhensifs qui ont commenté ce sondage (peu suivi d'ailleurs...), mais le résultat est là : 62% jugent les interdictions incompréhensibles !

P