21 mai 2022
Actualité

[MERCATO] Loïc Perrin : "Il n'est pas sûr que je reste"

Loïc Perrin, habituellement si discret et peu bavard dans les médias, vient de lancer une bombe. Peut-être pas au pire moment, mais pas au meilleur non plus. Sa situation contractuelle le perturbe et il ne comprend pas ce qu'attend l'ASSE pour lui faire une proposition de prolongation de contrat ! Une interview assez incroyable !

"Est-ce que je serai Stéphanois la saison prochaine ? C'est mon envie. Après, il faut que toutes les conditions soient réunies. On a vu mes dirigeants en décembre, en janvier et le 9 février. Ils veulent que je reste. Mais il n'y a rien de concret. Et je ne veux pas me retrouver avec un an de contrat en juin. Je devais recevoir une proposition. Mais je n'ai plus eu de nouvelles depuis. Ils doivent avoir d'autres choses plus importantes à régler...

Je suis agacé car s'il y a bien quelqu'un sur qui ils peuvent compter et en qui ils peuvent avoir confiance, c'est moi. J'ai prouvé ma fidélité au club. Je n'ai pas envie de leur claquer dans les doigts. Mais à force de discuter, ça n'avance pas. Qu'au moins, on entame une négociation ! Je ne vois pas où ça pourrait bloquer. Je ne suis pas fou. Je ne demande pas à prolonger de cinq ans mais de deux. Cela m'amènerait à trente-quatre ans. Après, on verra. [...] Je ne vois donc pas en quoi mon âge pose problème. Quant à mes blessures, ça fait un moment que j'enchaîne les matches, non ? Au final, ce qui compte, c'est le terrain.

J'ai un accord moral passé avec mes dirigeants. Il prévoit que si la politique salariale change, le club doit, au moins, me rencontrer. Je ne vais pas pleurer sur mon sort. Mais quand il y a des choses de prévues, il faut les respecter. Ça coincera d'ailleurs peut-être là-dessus. L'interprétation de cet accord diffère entre eux et moi. Mais tu n'as pas besoin de sortir d'une école de commerce pour comprendre que si tu touches des primes fixes, il s'agit d'un complément de salaire.

Si Saint-Etienne me pousse dehors, qu'ils me le disent ! Mais je ne le pense pas. J'ai encore eu le président Romeyer au téléphone la semaine passée. On est d'accord au moins sur un point : que je reste au club après ma carrière. Un quatrième rendez-vous est prévu mardi. S'il se passe mal, je peux ouvrir la porte à un départ. Il ne s'agit pas de mon objectif premier, mais je ne vais pas rester comme ça. La fin de saison va vite être là.

Je n'opterai pas pour une destination exotique. Je ne me vois pas déplacer toute ma famille au bout du monde. Je n'attendrai pas les vacances pour que mon cas soit réglé. Si je pars, ce sera pour un projet plus intéressant que Saint-Étienne. Et je ne pense pas que la Chine, par exemple, m'en offre un, à part l'argent. Il n'y a pas que ça qui compte. Mais il n'est pas sûr que je reste pour autant."

Source : L'Equipe

A lire également :  Jean-Louis Gasset en route vers une destination inattendue !
P