4 décembre 2022
Actualité

MERCATO : Le président de Nancy aurait scellé le sort de Rémi Walter !

De nombreux médias annoncent l'intérêt de l'ASSE pour Rémi Walter. L'international espoir est l'un des joueurs les plus prometteurs de l'AS Nancy-Lorraine, et de nombreux clubs de l'élite (et étrangers) ont le milieu de terrain dans leur collimateur.

A l'instar de son coéquipier nancéen Clément Lenglet (défenseur central), l'ASSE s'intéresse donc au profil de ce joueur. Ce gabarit moyen (1,75 m) est apparu, dans le onze de départ des Bleuets, un soir de mars en amical face aux Pays-Bas (4-1). Depuis, le sélectionneur Pierre Mankowski l’aligne très régulièrement. Et l’impression reste la même : celle d’un joueur précieux par sa capacité à jaillir dans les pieds, techniquement propre et dynamique dans la relance.

Après un début de saison difficile en club, Rémi Walter semble avoir convaincu son entraîneur ! En octobre, il expliquait pour L'Equipe que son rôle en équipe de France, où il est titulaire indiscutable, n'est pas le même que celui qu'il a à Nancy : "Je pense avoir le niveau pour jouer (en équipe de France espoir, ndlr). Ce n’est pas être prétentieux ou quoi. Je fais des bons entraînements comme tout le monde ici. Je pense qu’on a tous mérité notre place. En équipe de France, on me demande un rôle complètement différent de ce qu’on me demande en club où on attend que je sois beaucoup plus offensif, d’être plus milieu relayeur, alors qu’en équipe de France, on me demande d’être devant la défense, un peu le libéro du milieu de terrain. C’est à moi de m’adapter."

Milieu relayeur ? Milieu libéro ? Pour l'un ou l'autre poste, l'ASSE a besoin de sang frais ! Jérémy Clément marque le pas, Fabien Lemoine n'est pas éternel, Vincent Pajot n'a pas encore donné la pleine mesure de ce qu'il peut apporter et Ismaël Diomandé est dans le dur et en instance de départ... La venue d'un jeune joueur déjà reconnu au niveau international serait un plus, d'autant que sa volonté est d'avancer et de rejoindre la L1 : "Mon objectif prioritaire était de continuer à progresser et d’aller en L1. Je n’avais pas l’ambition de partir à l’étranger. C’est trop tôt. Nantes, ça ne s’est pas fait. Je ne connais pas tous les éléments pour être franc parce que ça s’est déroulé dans les dernières heures du mercato. C’est aussi un choix de ma part. Il n’y avait pas tous les ingrédients pour que je m’investisse à fond dans le projet."

Tous les ingrédients sont donc présents pour faire de l'ASSE un club qui puisse attirer Rémi Walter, mais il y a un "mais"... En effet, Jacques Rousselot, le président de Nancy, aurait conclu un bien curieux accord d'exclusivité pour quatre joueurs de son effectifs avec un autre pensionnaire de L1... Et malheureusement, Rémi Walter en fait partie comme le révèle une interview menée par France Bleu Lorraine : "Au niveau économique, l'actionnaire que je suis assure pour l'instant (rires). Il n'y a pas péril en la demeure. On a réduit la voilure et serré les boulons au niveau de la masse salariale des joueurs (..). J'ai tissé des liens étroits avec le club de l'AS Monaco. La présence de Nicolas Holveck dans l'organigramme du club les favorise. Mais c'était déjà le cas auparavant avec Vadim Vassilyev, le vice-président. Le transfert de Paul Nardi en est le parfait exemple. Nous avons signé avec ce club une sorte de contrat d'exclusivité sur quatre joueurs qui ont été ciblés et qui feront peut-être l'objet d'un accord en fin de saison ou pas d'ailleurs (Arnaud Lusamba, Youssef Ait Bennasser, Clément Lenglet et Rémi Walter, ndlr). Monaco a d'ores et déjà versé une avance sur des transferts à venir (entre 1,5 M€ et 2M€, ndlr). Ce qui nous permet d'être tranquilles, d'assurer les salaires et le bon fonctionnement de l'ASNL."

Si le Rémi Walter n'est pas assuré de partir à 100% à Monaco, il y a peu de chance qu'il rejoigne les Verts cet hiver... ou plus tard...2626

A lire également :  🚑 Des absences importantes du côté nantais

 

P