Accueil » [Mercato] Les deux premières recrues de l’ASSE sont Norvégiennes !
Actualité Transferts

[Mercato] Les deux premières recrues de l’ASSE sont Norvégiennes !

Bernard Caïazzo a commenté le mercato stéphanois de la saison écoulée dans les colonnes du Progrès. En mettant des moyens exceptionnels (20 millions d’euros) dans l’achat de joueurs, l’ASSE montre ses ambitions pour les années à venir d’après le président du directoire.

L’un des symboles de ce pari sur l’avenir est l’achat d’Ole Selnaes et Alexander Söderlund, les deux Norvégiens arrivés en janvier. Si l’on n’a peu vu le premier nommé, Alexander Söderlund n’a en revanche pas convaincu. Clairement, ces achats étaient programmés pour renforcer les Verts de 2016/17 !

« Nos deux Norvégiens n’ont pas été recrutés pour cette saison mais pour la suivante car déjà ils n’étaient pas qualifiés pour la Ligue Europa. Selnaes n’a que 21 ans. L’avenir nous donnera la réponse sur leur valeur mais il faut leur faire confiance. Avec mon accord, Roland a suivi les demandes du sportif qui a validé des choix forts pris à l’unanimité autant par le coach que par Dominique Rocheteau et David Wantier. Roland et moi nous validons toujours à condition de pouvoir financer les choix du sportif. »

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Labrute Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Labrute
Invité
Labrute

C’est un mensonge éhonté. Ils o n’y été recruté parce que nous avions pris 13 points sur 45 possible et devaient être opérationnels de suite. Toutes les interviews de décembre 2015  vont en ce sens. Galtier voulait des joueurs pouvant jouer l’EL; ce qui n’a pas été le cas.Faudrait que Caiazzo soigné sa mythomanie pathologique; il ne cesse de mentir pour justifier des errements.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite