29 mai 2022
Actualité

[Mercato] Andy Delort : un joueur dangereux pour le vestiaire de l'ASSE et la stabilité du groupe ?

C'est en lisant le commentaire de Vieuxvert, un lecteur assidu de Peuple Vert, que cette question est née. Andy Delort, attaquant de très grande qualité, pourrait-il constituer un danger pour le vestiaire de Christophe Galtier ? La question mérite d'être posée en tout cas...

C'est en s'appuyant sur le parcours mentionné sur Wikipédia que Vieuxvert a appuyé son avis. En effet, un parcours qui peut faire craindre l'arrivée d'un joueur au tempérament bien trempé et qui aura fait parler de lui dans tous les clubs dans lesquels il a joué ! Voyez un peu...

« – il rejoint l’AC Ajaccio en 2008 …/… mais quitte le club en fin de saison pour des "raisons personnelles"
– Il fait des essais concluants au Borussia Dortmund puis aux Girondins de Bordeaux, mais il préfère s’engager l’année suivante au Nîmes Olympique…/… Mais il est peu utilisé par la suite, et évolue le plus souvent avec la réserve en CFA 2
– Il retourne à Ajaccio en fin de saison …/… Le 11 mars, il est impliqué dans une bagarre alors qu’il est remplaçant lors de la rencontre FC Nantes – AC Ajaccio, ce qui lui vaut une suspension de quatre matchs
– Son club monte en Ligue 1 en fin de saison, qu’il achève sur un bilan de quatre buts en 24 apparitions. Il fait ses débuts en Ligue 1 dès la première journée, mais joue relativement peu.
– Le 31 janvier 2012, il est prêté au FC Metz…/… Il revient à Ajaccio la saison suivante
– Delort quitte finalement Ajaccio à l’été 2013 et rejoint le Tours FC…/… C’est la saison de la révélation…/… Le club n’étant pas promu en Ligue 1 et ayant besoin d’argent, le transfert du joueur est inévitable en fin de saison.
– Le 31 août 2014 à 23h59, après de nombreuses tractations, Andy Delort s’engage pour trois saisons en faveur de Wigan,…/… Delort n’entrant pas dans les plans du nouveau coach Malky Mackay, il demande à quitter le club à mi-saison
– il préfère revenir en prêt au Tours FC pour aider le club à se maintenir en Ligue 2. Il marque dès son premier match en France face à Arles-Avignon, un concurrent direct, le 13 février 2015 (score final 2-2), et contribue au maintien espéré.
– Ne voulant plus jouer à Wigan,…/… il est transféré à l’été 2015 au Stade Malherbe de Caen, club de Ligue 1, contre une indemnité estimée à 1,4 million
– il fait forte impression lors de ses premiers mois en Normandie, alors que l’équipe obtient de très bons résultats. La suite de sa saison est plus quelconque à titre individuel, mais l’équipe parvient à terminer l’exercice à une inattendue 7e place.
– Il indique au début de l’été vouloir rester à Caen pour la saison suivante…/…Mécontent, Delort dépose le 7 juillet un arrêt de travail d’une durée d’un mois, reconduit une fois, qui lui fait manquer toute la période de préparation et le début de saison. Après de longues négociations, son transfert au Mexique est finalement officialisé le 2 septembre, contre une indemnité estimée entre 7 et 8 millions d’euros. »

A lire également :  Jean-Louis Gasset en route vers une destination inattendue !

Un joueur qui quitte un club pour des raisons personnelles ou qui se fait passer pour "inapte au sport" afin de forcer son transfert, un joueur intéressant de grosses écuries mais qui préfère partir à Nîmes (!), un joueur séduit par les sirènes Anglaises (et les livres sterling) et qui fini par faire le forcing pour repartir... Et nous ne parlons pas de la bagarre... Du côté du Mexique, Andy Delort est en train de jouer sa partition préférée : le bras de fer avec son club ! Si aujourd'hui cela pourrait jouer en faveur de l'ASSE, demain il se pourrait que l'ASSE ait à le regretter...

En prêt, le risque est limité. Si achat il y a entre 6 et 8 millions d'euros, alors l'enjeu n'est plus le même... Faut-il prendre ce risque ?

Nous posons la question : Andy Delort : un joueur dangereux pour le vestiaire de l'ASSE et la stabilité du groupe ? On attend vos réponses et commentaires...

 

P