29 mai 2022
Actualité

[Enquête] Le manque de fraîcheur de l'ASSE est-il un argument qui tient la route ?

Les Verts manqueraient de fraîcheur... Soit. Nous avons donc interrogé les statistiques de chaque joueur de l'ASSE et les avons comparées à un autre club qui a joué autant de rencontre que les Verts cette saison : l'AS Monaco ! Le manque de fraîcheur est-il la seule explication au jeu indécent proposé par les Verts ?

L'ASSE a joué 25 rencontres depuis le début de la saison. L'AS Monaco en a fait autant. L'AS Monaco est l'équipe la plus prolifique d'Europe et propose un jeu chatoyant. L'ASSE ne brille pas par son efficacité offensive et exaspère ses propres supporters qui n'en peuvent plus d'assister à des rencontres aussi pauvres de leurs Verts.

Peut-on jauger la fraîcheur physique de ses deux clubs en comparant leur efficacité offensive ?

On pourrait mais on ne le fera pas. Tout simplement parce que l'AS Monaco dispose de joueurs d'un autre standing que l'ASSE. Lemar, Falcao, Germain, Silva... Un seul de ces joueurs ferait le bonheur des Verts. On ne va donc pas les comparer à Beric, Söderlund ou encore Roux. En revanche, nous nous sommes amusés à comparer le nombre de minutes jouées depuis le début de saison par les deux onze titulaires alignés ce week-end. Puisqu'il s'agit de pointer le manque de fraîcheur, est-ce que les joueurs qui ont beaucoup couru et proposé un jeu attrayant ce week-end (victoire 5-0 contre Bastia) possèdent forcément plus de fraîcheur que les Verts qui ont beaucoup défendu et se sont montrés inoffensifs en Bretagne (défaite 2-0 à Rennes) ?

La vérité serait-elle ailleurs ?

Et bien c'est loin d'être clair... On pourra toujours comparer la valeur athlétique des Monégasques qui ont peut-être, en plus de leurs qualités techniques, des qualités physiques hors normes, mais force est de constater qu'en comparant le onze titulaire monégasque aligné ce week-end contre Bastia et celui aligné par Christophe Galtier à Rennes, les chiffres parlent et montrent que la vérité est peut-être ailleurs.

En effet, si on additionne le nombre de minutes jouées par les onze titulaires Monégasques contre Bastia, on obtient 16 817 minutes de jeu depuis le début de la saison, soit l'équivalent d'à peu près 17 rencontres en moyenne par joueur. Du côté des Verts, le onze titulaire contre Rennes a cumulé 14 377 minutes de jeu cette saison, soit une moyenne de 14,5 matchs par joueur.

A lire également :  Jean-Louis Gasset en route vers une destination inattendue !

Le joueurs Monégasques qui ont dynamité Bastia avaient donc près de 3 matchs de plus dans les jambes que leurs homologues stéphanois. Autre statistique intéressante concernant le prochain adversaire des Verts. Anderlecht a battu Courtrai le week-end dernier sur le score de 3 buts à 1. Le cumul de minutes du onze titulaire aligné par Anderlecht a joué en moyenne 16,5 matchs depuis le début de la saison. Le club Belge qui propose un jeu alerte et offensif est classé 3ème de son championnat...

Le jeu proposé par l'ASSE est-il vraiment lié à la fraîcheur des joueurs ?

Des absences plus pesantes...

Ce qui est certain, c'est que les absences prolongées de plusieurs cadres comme Robert Beric ou Romain Hamouma ont certainement pesé lourd. Ce sont également des leaders techniques dans cette équipe de St-Etienne qui en manque cruellement. A Monaco, la blessure d'un joueur est rapidement compensée par un remplaçant presque aussi fort. A St-Etienne, quand Robert Beric n'est pas là, Alexander Söderlund ou Nolan Roux ne sont pas des remplaçants de sa qualité. Même constat pour Romain Hamouma qu'Oussama Tannane a du mal à faire oublier, et encore plus Kévin Monnet-Paquet... Le banc de l'ASSE est profond, mais à certains postes cette profondeur n'accueille pas la qualité suffisante pour faire oublier le joueur absent. C'est le cas au poste d'arrière droit,  de milieu défensif, d'ailier droit et gauche et d'attaquant. Une équipe... Lorsque l'ASSE a connu son exceptionnelle période de blessures, elle a beaucoup puisé et a sûrement entamé dans ses réserves pour compenser l'absence de leaders sur la pelouse. Après Nantes manquaient Malcuit, Hamouma, Beric, Perrin, MBengue, Polomat... Difficile de faire illusion dans ces conditions.

L'ASSE n'est-elle pas en surrégime ?

C'est la question qu'on a envie de se poser. Et si finalement les Verts n'avaient pas surperformé en ce début de saison ? Les Verts sont-ils réellement armés pour le top 5 de la Ligue 1 ? C'est peut-être la question à laquelle il faudra dorénavant répondre et qui devrait trouver des réponses durant le mercato hivernal... Nous aussi nous apprécions beaucoup Nicolas Pépé et l'avons forcément repéré... N'allons-nous parfois pas chercher loin les pépites qui se trouvent juste devant nous...?

P