Actualité

Loic Perrin "Geoffroy-Guichard est le monument de ma ville"

Dans une interview accordé à So Foot le capitaine Stéphanois, Loic Perrin est longuement revenu sur son attachement à l'ASSE, le club de son enfance. Ce dernier a ainsi évoqué ses souvenirs dans le chaudron et sa fierté d'être devenu professionnel dans le club de sa ville natal.  

"Quand on est né à Saint-Etienne, devenir supporter d'un autre club paraît peu envisageable. Enfant, j'accompagnais mon père aux matchs et aux entraînements du club. Ce n'était certes pas les plus belles années de l'ASSE, c'était une période difficile, mais j'avais de l'admiration pour les joueurs et notamment pour Lubomir Moravcik, l'une de mes idoles. Ado, j'allais autant en kop qu'en gradin. C'était la période d'Alex et Aloisio, les 2 attaquants brésiliens. Je suis plutôt réservé, je ne me suis jamais mis dans des états seconds pour le foot : j'étais heureux lors des victoires et déçu lors des défaites, mais jamais dans l'excès. N'empêche que Geoffroy-Guichard est un stade unique et le restera ! Un monument de ma ville. Avec les coins fermés, esthétiquement, il est encore plus beau et impressionnant, les chants résonnent encore plus qu'avant, c'est énorme.

Quand je suis arrivé au club à 12 ans, je ne pensais jamais devenir professionnel et restait si longtemps au plus haut niveau. Aujourd'hui, j'éprouve la fierté de porter ce maillot vis à vis de mes proches, de mes amis, de ma famille. La même que j'ai ressentie lorsque j'ai aperçu mes enfants en tribunes pour la première fois. C'est très spécial comme sensation, une vraie fierté. Comparer les émotions vécues en tribunes et celles sur le terrain est impossible. Il faut le vivre pour le comprendre, ce sont des sensations uniques."

Source So Foot

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P