29 juin 2022
Actualité

LFP : Ligue du Football Piétiné

La LFP a donc sorti de son chapeau son arme imparable pour attirer et fidéliser les investisseurs : la L1 à 2 descentes ! Tel les décrets actant la réforme du collège, la LFP a essayé de faire passer le principe comme une savonnette dans un gant en latex... Oui mais les amateurs de foot ne sont pas dupes : on tue le football petit à petit... Petit ? Ah et bien en voilà qui dérangent ! Les Petits, ces clubs qui à défaut de moyens ont des idées et surnagent dans cet océan d'euros que proposent les gros investisseurs... Car le constat est le suivant : les investisseurs ayant la fainéantise de construire un club à l'aide de stratégies fines et ingénieuses préfèrent construire un club à la façon d'un Dysneyland où la vedette et les paillettes cohabiteront... Le bulldozer financier face au petit sans sou...? Un peu réducteur, mais en proposant une L1 où seuls deux clubs de L2 seront invités à la table gargantuesque des ogres de L1, que souhaite faire la LFP et Frédéric Thiriez ? Et bien selon eux ils souhaitent sécuriser les investisseurs ! La confiance est telle à la LFP qu'ils ne s’embarrassent même plus à mentir... En d'autres époques on aurait expliqué que l'on voulait protéger le niveau sportif de la L1, que cette décision était un test afin d'évaluer son incidence sur le football d'élite en France... Mais non, là on nous dit "cash" que c'est pour que les financiers dorment bien tranquillement sur leur lit d'oseille en limitant leur (mal)chance de descente ! Mais de qui se fout-on ? Cette mesure ne va rien sécuriser du tout ! Croyez-vous qu'un PSG ou Monaco sente le vent du boulet en fin de saison ? Certainement pas ! Qui cherche-t-on à sécuriser alors ? Et bien tous les investisseurs moyens... Il n'y a qu'eux qui peuvent se féliciter de cette décision... Toulouse, Rennes, Nantes, Nice... St-Etienne...? Car cette mesure leur ôte un risque de descente lors d'une année catastrophe comme c'est arrivé à l'ASSE sous l'ère Roussey une année de come-back sur la scène européenne... Ça aurait aussi pu arriver à Toulouse cette saison, ou à Nice...

A lire également :  Mercato : Bernardoni non désiré à Angers, opportunité pour Sainté ?

La LFP, dont la gouvernance est critiquable, est en train de prouver à tout le monde que chacun s'est accordé entre amis pour vivre son football en tout consanguinité... La ligue fermée est-elle proche ? C'est possible, mais il faudra alors mettre en place des drafts à l'instar de nos amis américains... Mais c'est une autre histoire...

P