Accueil » Les Verts sont-ils toujours à la recherche de leur attaquant de pointe ?
Actualité Enquête

Les Verts sont-ils toujours à la recherche de leur attaquant de pointe ?

Les verts se sont imposés ce vendredi face à l’AS Monaco (2-0) grâce à un doublé de Whabi Khazri qui évoluait à la pointe de l’attaque, reléguant ainsi le très combatif Diony sur un côté.
Les verts ne possèdent pas de vrai grand attaquant dans leur effectif, néanmoins ils disposent de plusieurs cartouches leur permettant de viser un top 5 cette saison en Ligue 1.

Loïs Diony : la volonté de se racheter

11 buts, 7 passes décisives : les statistiques de Loïs Diony lors de la saison 2016-2017 avaient de quoi faire rêver l’AS Saint-Etienne. Arrivé pour un montant avoisinant les 10 M, l’ancien dijonnais était la recrue phare du mercato estival 2017. Mais ces premiers mois furent un calvaire. 0 réalisations sans non plus peser dans le jeu de son équipe, Diony est vite parti lors du mercato hivernal sous la forme d’un prêt à Bristol City sans être davantage décisif.

La saison 2018-2019 et son retour à Saint-Etienne dans une des équipes en forme de la fin de saison dernière apparaissaient pour lui comme une opportunité de se racheter devant ses supporters. Une préparation aboutie avec 5 buts au compteur et une réalisation lors de la 1ère journée de Ligue 1 lui a permis de reprendre confiance. Joueur très combatif, ne rechignant pas aux tâches défensives et intéressant dos au but, Diony est un atout dans l’effectif actuel stéphanois. En effet c’est un attaquant complet qui arrive à se procurer lui même des opportunités. Cependant un certain manque d’efficacité peut lui être reproché, comme en témoigne ses occasions ratées à Paris il y a deux semaines ou encore ce vendredi face à Monaco.

Whabi Khazri : la star de l’attaque stéphanoise

Khazri est un joueur très talentueux, sa saison avec Rennes et sa coupe du monde avec la Tunisie n’ont fait que confirmer son talent. Alors qu’il appartenait toujours à Sunderland cet été, les verts ont fait le forcing pour faire venir le tunisien. En attendant Cabella, Khazri s’est mué en meneur de jeu avec le numéro 10 floqué dans son dos. Mais attention les apparences peuvent être parfois trompeuses.
En effet Khazri a le sens du but et peut se montrer très performant en tant qu’attaquant de pointe et ce n’est pas sa prestation face à Monaco ce vendredi dans le Chaudron qui le contredira. Après 7 rencontres disputées, l’ancien bordelais compte 4 buts à son compteur et n’est pas prêt de s’arrêter. Ainsi le positionner devant peut être une formidable option pour Jean Louis-Gasset, assurant pléthore d’occasions de buts. Cette solution permettrait à Cabella de jouer en tant que meneur de jeu plutôt que sur le côté, position où il semble plus à l’aise.

Robert Beric : le vrai finisseur

Arrivé à l’été 2015, le slovène devait être l’attaquant tant attendu par les supporters. Après un bon début de saison, notamment en Europa League, la blessure lors du derby en novembre l’a éloigné des terrains jusqu’à la fin de la saison. L’attaquant de 1,88 m n’a jamais réellement retrouvé son niveau. Prêté à l’origine toute la saison dernière à Anderlecht, Beric est finalement revenu dès l’hiver et a contribué fortement au regain des verts. Auteur de 7 buts en Ligue 1 dont certains d’une importance capitale, il a montré qu’on pouvait compter sur lui.
Cependant cet été, à un an de la fin de son contrat, Jean-Louis Gasset a semblé ne plus compter sur lui en préférant Diony. Mais le slovène est resté au club et fait actuellement banquette. En effet il n’a jamais été titularisé pour l’instant. Néanmoins il reste une option crédible comme en témoigne sa belle entrée face à Amiens lors de la 4ème journée. Beric est un vrai attaquant, à la recherche de bons ballons lui permettant de finir les actions. Sa caractéristique de pivot permet à ses coéquipiers de se servir de lui en tant que point d’appui. L’an passé face à Guingamp il a été très utile dans une des victoires les plus maîtrisées des verts (2-0, 30e journée). C’est également un atout sur les coups de pied arrêtés. Face à des équipes qui évoluent en bloc bas, il peut également s’avérer être un recours, car il est à l’affût de chaque opportunité.

Conclusion

Diony est un joueur qui semble être performant lorsqu’il joue avec un autre attaquant et la formation d’un duo avec Khazri pourrait être la meilleur option. De son côté gauche l’ancien dijonnais pourrait couper au point de penalty un centre venant de la droite, amenant ainsi de la présence dans la surface de réparation.
De son côté l’option Beric ne doit pas être négligée. Il peut être un atout important lorsque les verts doivent forcer le verrou de la défense adverse. Il peut être un formidable joker.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite