20 mai 2022
Actualité

L'ASSE n'a pas respecté son maillot, l'OL n'a pas respecté les valeurs du sport !

Le Derby est passé et les rancoeurs sont toujours là au lendemain d'une rencontre insuffisante de la part de l'ASSE. Les actes n'ont pas accompagné les paroles et cela s'est vu sur le terrain. A aucun moment, et je dis bien à aucun, les stéphanois n'ont été en mesure d'apporter le danger sur la cage d'Anthony Lopes. Passées les déclarations motivées lâchées par les joueurs et Christophe Galtier avant ce Derby, on pouvait s'attendre à autre chose. Quel est le problème ? Quels sont LES problèmes...? Car il est évident qu'il n'y a pas qu'une seule cause à ce naufrage dans un match dont le groupe stéphanois comprend les enjeux. Pourtant, ce dernier a manqué de personnalité et n'a pas été au niveau de par l'implication montrée pendant 90 minutes. On pourrait peut-être épargner Stéphane Ruffier, Loïc Perrin ou le pauvre Robert Beric... Pour le reste c'était faible, très faible, trop faible... Christophe Galtier aussi peut s'en vouloir. Pourquoi renforcer le milieu de terrain avec trois défensifs ? Il semblerait que l'ASSE cherche systématiquement à ne pas perdre et à se blinder quand elle joue contre le top 3... Pourquoi ? Les Verts étaient sur une série rassurante dans un système qui intégrait un meneur de jeu. Hier, Valentin Eysseric et Benjamin Corgnet étaient valides mais sont restés sur le banc au moment du coup d'envoi. Seule la blessure de Fabien Lemoine a modifié des plans qui ne fonctionnaient déjà pas après 30 minutes de jeu et qui n'ont pas plus fonctionné par la suite...

Autre question : pourquoi le coach stéphanois s'entête-t-il à aligner Benoït Assou-Ekotto. Pas au niveau, pas dans l'esprit... Pierre Ménes avait raison dans le débriefing du CFC : quand on a Jonathan Brison et Pierre-Yves Polomat, le choix "Benoït Assou-Ekotto" s'impose-t-il ? Depuis le début de saison il est l'un des gros maillons faibles de ce collectif et demeure systématiquement dans le onze de départ... On pourrait aussi parler de Valentin Eysseric. Il jouait hier son premier Derby et pourrait avancer l'excuse du petit nouveau qui n'était pas au courant... Sauf que ce joueur est branché sur courant alternatif ! Capable du meilleur comme face à Reims, comme du pire comme hier soir et bien d'autres rencontres cette saison ! Il ne convainc pas ! Pour espérer une levée d'option d'achat il devra faire beaucoup beaucoup mieux !

Je ne vais pas détruire les uns après les autres chaque joueur stéphanois tant le groupe a failli. On l'aura dit. Mais il est évident que l'ASSE ne sait toujours pas aborder une rencontre à enjeu. L'ASSE se berce de certitudes et oublie parfois que pour obtenir des guerriers sur un terrain il faut partir avec un minimum d'armes : la détermination et l'abnégation en font partie ! A bien y réfléchir, la globalité de l'effectif stéphanois pourrait être définie comme composée de "gendres idéaux"... Des bons gars avec qui on a plaisir à échanger, bien éduqués et de bonne famille. Insuffisant quand il faut sortir les crocs...

A lire également :  💸 Vente ASSE : David Blitzer déterminé à racheter l'ASSE

Enfin, je ne pouvais passer sous silence l'attitude inadmissible des lyonnais, en tête desquels Jordan Ferri et Mapou Yanga-Mbiwa. Être joueur professionnel c'est aussi montrer du respect et une attitude exemplaire sur un terrain. Les joueurs lyonnais formés à l'OL n'ont malheureusement pas la réputation de posséder les notions les plus élémentaires en termes d'éducation. Arrogance, irrespect, manque d'humilité... Le tout bien orchestré par Jean-Michel Aulas qui expliquait ceci hier soir : "Je regrette l’attitude de certains dirigeants stéphanois qui nous ont pris pour des jambons… Quand on veut être trop malin, on est pris à sa propre turpitude. C’est une bonne leçon…" Décidément le ridicule ne tue pas... Comment peut-il s'offusquer de l'attitude des dirigeants stéphanois dans une tribune où ils étaient les seuls à se proclamer supporters des Verts (les 2000 autres ayant renoncé au déplacement...) ? N'a-t-il pas vu la manchette scandaleuse de Mapou Yanga-Mbiwa qui non content d'être nulissime depuis le début de saison se permet de refaire une beauté à Loïc Perrin et le tout à... 2-0 ! Aussi inutile que bête. Mais doit-on en attendre plus de ce joueur...? Même chose pour Jordan Ferri qui est jeune, rebelle et lui aussi certainement dénué de ce petit quelque chose qui vous fait réfléchir et respecter votre adversaire. A l'inverse, il s'est même permis de découper Robert Beric qui risque de ne plus fouler les pelouses de L1 cette saison... Bien évidemment, M. Aulas ne criera pas au scandale ! Et puis il y a cette réponse stratosphérique d'Hubert Fournier qui avec beaucoup de sérieux décline l'interview de Laurent Paganelli parce que... ancien stéphanois ! Là encore, c'est le signe d'une semaine où la maison "OL" s'est muée en centre d'entraînement pour remporter le Derby avec toutes les méthodes que cela comporte... Si l'ASSE n'a pas à jalouser le manque d'éducation et la bêtise de certains acteurs lyonnais, elle peut en revanche s'inspirer de l'esprit commando qui l'animait hier soir !

P