21 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Actualité

L'ASSE défend très timidement Stéphane Ruffier suite aux attaques de l'Equipe

Stephane RUFFIER of Saint Etienne during the Ligue 1 match between AS Saint-Etienne and FC Metz at Stade Geoffroy-Guichard on September 25, 2019 in Saint-Etienne, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Stephane RUFFIER - Stade Geoffroy-Guichard - Saint Etienne (France)

Les faits, seulement les faits. Stéphane Ruffier, blessé au doigt, a joué à Angers handicapé. Forfait face à Metz ce mercredi, Bilel Ghazi a rédigé un article relatant la coulisse de l'ASSE dans lequel il évoque le choix de Ruffier de ne pas jouer ainsi que les tensions qui règnent autour de Fabrice Grange... Alors qu'il était annoncé un communiqué venant à la rescousse du gardien stéphanois, l'ASSE n'est pas rentré dans cette polémique et son agent s'est un peu perdu dans ses explications...

Bilel Ghazi, via L'Equipe, a finalement mis les pieds dans le plat. Via un article publié ce jeudi, il explique que Ruffier, au plus fort de la crise, a préféré écouter sa blessure au doigt plutôt que de serrer une nouvelle fois les dents. Un choix dont il est libre et qui ne peut être discuté. Cependant, le journaliste laissait entrevoir un choix lié aux comportement des coéquipiers en expliquant que le gardien "serait davantage à l’écoute de ses douleurs que des besoins de son équipe cette semaine." Extrait :

L’habituel gardien stéphanois souffrait de sa main gauche depuis que Timothée Kolodziejczak lui était retombé dessus à La Gantoise (2-3), en Ligue Europa le 19 septembre. Après s’être fait strapper les deux derniers doigts de la main gauche sur son gant à Angers (1-4), dimanche, Ruffier a passé hier matin des examens qui ont révélé un trait de fracture du petit doigt. Jessy Moulin, son habituelle doublure, souffre, lui, d’une rupture d’un ligament au niveau du poignet droit. L’absence de Ruffier est aussi à lire dans un contexte particulier en coulisse. Après avoir serré les dents dimanche, le gardien stéphanois n’a pas apprécié l’état d’esprit de son équipe lors de son calvaire en Anjou, et il avait clairement laissé entendre en début de semaine qu’il serait davantage à l’écoute de ses douleurs que des besoins de son équipe cette semaine. Le bilan des examens a donné de la sagesse à sa décision, mais ce qui l’avait initialement motivé traduit une crispation ambiante.

Article paru dans L'Equipe le 26/09/2019

Par ailleurs, Bilel Ghazi révèle les tensions en interne entre l'entraîneur des gardiens Fabrice Grange et certaines personnes au club :

Au-delà des performances de son équipe, Ruffier vit mal de voir Fabrice Grange sous le feu des critiques en interne. Entraîneur des gardiens, ce dernier a pris une place très importante auprès de Ghislain Printant, et son influence sur le technicien est jugée de manière très négative. Grange suscite également une crispation pour des raisons contractuelles. Au moment de la nomination de Printant, les dirigeants avaient acté des contrats de deux saisons pour l’ensemble du staff. Mais Grange était parti négocier, en vain, une troisième année avec Roland Romeyer, l’un des deux propriétaires présidents de l’ASSE, pour ne pas trop lier son avenir à celui de Ruffier, sous contrat jusqu’en juin 2021. Au centre de nombreuses tensions, Grange serait aujourd’hui dans le viseur en interne, au point de rendre son avenir incertain. Tandis que son indisponibilité n’a pas été communiquée par son club, Ruffier percevrait un éventuel départ de Grange comme un point de rupture dans la relation de confiance qui le lie à l’AS Saint-Étienne.

Article paru dans L'Equipe le 26/09/2019

Suite à cela, a été annoncé une communication visant à répondre aux accusations de L'Equipe. Alors qu'on s'attendait à ce que Stéphane Ruffier monte au créneau, c'est le club qui, via un communiqué minimaliste sous forme de certificat médical, indiquait que son gardien était blessé.

Stéphane Ruffier souffre d’une fracture non déplacée de la première phalange de l’auriculaire de la main gauche. La durée de son indisponibilité dépendra de l’évolution de la fracture et de la douleur.

Communiqué de l'ASSE - Source : ASSE.fr

Une communication qui en dit long sur l'envie du club de défendre son gardien. En effet, les dirigeants nous ont habitué à faire plus long et plus argumenté lorsqu'il a s'agit par le passé de défendre l'institution ou l'un de ses membres. Aucun mot sur Fabrice Grange, et pour cause, les informations de Bilel Ghazi au sujet de tensions en interne semblent bien réelles.

C'est finalement Fabrice Glanz, l'agent du joueur, qui a pris la parole :

Hélas, Stéphane souffre d’une triple fissure du petit doigt. Et s’il a pu jouer à Angers, c’est à la grande surprise des médecins. Or, cette fois-ci, la douleur était trop forte. On ne peut remettre en question le professionnalisme d’un gardien qui a joué plus de 350 matches avec Saint-Etienne et parfois en serrant les dents. Vous laissez entendre que sa blessure serait un alibi à son absence, mais qu’en fait, il n’avait pas très envie de jouer. Mais à qui profite le crime ? A ceux, probablement, qui, à travers lui, règlent des comptes en interne. Quant au malaise existant autour de son entraîneur des gardiens Fabrice Grange, sachez que Stéphane et moi ne souhaitons pas du tout entrer dans cette polémique. Elle ne nous concerne pas.

Fabrice Glanz - Source : L'Equipe

Des explications très brouillonnes, jouant sur la théorie du complot interne, qui n'ont certainement pas facilité la communication du gardien stéphanois qui, par le passé, s'était déjà pris les pieds dans le tapis au moment de justifier des moqueries envers un joueur amateur de Raon l'Etape en coupe de France...

Crédit photo : Icon Sport

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR