6 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité
Actualité

L'analyse de #DFCOASSE (J6) : "Merci Ruffier !"

L’analyse s’arrête cette semaine sur ce DFCO – ASSE comptant pour la 6ème journée de Ligue 1. Après la prestation moyenne face à Angers, on attendait le progrès dans le jeu promis par Oscar Garcia. D’autant plus qu’une victoire permettait à l’équipe de retrouver provisoirement (ou pas) le podium en cas de victoire dans cette lointaine ville dijonnaise fort heureusement ralliée en avion (véridique).

La seule surprise du onze de départ consistait en la présence de Maïga au milieu, préféré à Diousse et donc récompensé de sa belle entrée en jeu contre Angers. Mais le schéma tactique mis en place par Oscar Garcia réservait également une surprise. Il s’agissait finalement plus d’un 4-2-3-1 avec Cabella en meneur derrière Diony, et Dabo sur l’aile droite, plus haut placé que lors des matchs précédents. Ce positionnement de Cabella entre les lignes dijonnaises les a énormément gêné lors des 30 premières minutes. Jusqu’à une réorganisation de leur milieu de terrain qui a permis de mieux muselé le joueur prêté par l’OM. Le positionnement latéral de Dabo fut une idée intéressante. Son énorme volume de jeu lui permettait aisément d’apporter sa présence en phase offensive mais de continuer également à gratter des ballons en phase défensive. La titularisation de Maïga fut une réussite avec de nombreux ballons récupérés et une puissance physique intéressante.

La première mi-temps était agréable à suivre. Le rythme était soutenu et on avait affaire à deux équipes tournées vers l’avant. Les Verts pratiquaient un pressing moins intense que lors des matchs précédents. Le schéma tactique y était probablement pour beaucoup. Ceci laissait plus d’espaces aux milieux dijonnais pour alimenter leurs attaquants. Globalement, les Verts évoluaient plutôt en contres et le DFCO se montrait trop souvent dangereux, parvenaient trop facilement à franchir le milieu stéphanois. Les attaques les plus dangereuses venaient encore du côté de Janko, peu à son avantage en 1ère période. Il s’est ensuite bien repris après la pause. De son côté, RPG livrait encore un match très solide, aussi bien défensivement que devant. Il est d’ailleurs dommage de ne pas le voir évoluer à droite. Ceci lui éviterait de devoir contourner son pied gauche pour centrer et jouer avec plus de spontanéité. La charnière centrale Perrin – KTC, pour sa part, fut rarement prise à défaut.

Et devant ? Toujours le même constat. Le jeu de transition quoique perfectible, était encore meilleur que la saison dernière (16 tirs). Mais il manquait encore trop de justesse technique, de bon choix dans les derniers gestes et de réalisme (seulement 6 tirs cadrés et 3 occasions franches). Cabella a été moins fringuant que le week-end dernier mais les automatismes doivent encore se roder. Diony a été une nouvelle fois en-dessous des attentes : jamais bien placé, mauvais point de fixation… Les deux bons appels qu’il a fait se sont soldés par de mauvaises finitions. On en attend beaucoup plus. Concernant Bamba, je vais être moins sévère cette fois-ci avec lui parce qu’il transforme un pénalty qu’il a provoqué. Mais il a mal utilisé son énorme potentiel, a fait encore trop de mauvais choix et a manqué de réalisme. Alors je sais que certains vont me répondre qu’il a des bonnes statistiques (83% de passes réussies). Mais je préfèrerais qu’il n’en ait que 70% et qu’il les tente plus vers l’avant pour créer plus de danger. C’est d’ailleurs sur une de ses trop rares accélérations qu’il a provoqué le pénalty.

A lire également :  EDF U17 : Ayman Aiki s'illustre à l'Euro des U17 !

Une fois le score débloqué, le ballon a totalement été laissé aux dijonnais sans réel pressing. Et forcément en laissant autant le ballon, on s’expose. Et comme d’habitude quand on s’expose, on expose son gardien. Et Ruffier adore ça. Il a littéralement sauvé la baraque et les 3 points lui reviennent clairement (enfin 2 pour lui et 1 pour KTC sauvant sur sa ligne). Mais ça fait aussi partie du football.

Une dernière interrogation concernant le coach : je n’ai pas compris pourquoi Garcia a tant tardé à faire des changements. Le milieu de terrain tirait vraiment la langue et Diousse aurait fait du bien. Il aurait permis de reprendre un peu plus la possession du ballon. Et du sang neuf devant aurait peut-être pu permettre de tuer le match sur un contre. Surprenant…

Alors on ne va pas faire la fine bouche car on continue à prendre des points alors que le niveau de jeu espéré n’est pas encore atteint. Les dijonnais, tout comme Angers, méritaient mieux. L’attaque est encore trop faible et les chiffres sont parlants : 7 buts marqués en 6 matchs, dont 3 pénaltys. Mais laissons travailler cette équipe, laissons les automatismes se roder et il est toujours plus facile de travailler en confiance. Et pour ça, merci Ruffier !

error: Ce contenu est protégé !!
P