Accueil » Julien Sablé : « Il y a de moins en moins de gens qui croient en nous ! »
Actualité

Julien Sablé : « Il y a de moins en moins de gens qui croient en nous ! »

Julien Sablé s’est attaché hier, lors de la conférence de presse précédant la rencontre ASSE-Nantes, à marteler aux journalistes que les joueurs étaient toujours mobilisés, motivés et concernés. Entre méthode Coué et sincérité des propos, le message du coach stéphanois se veut foncièrement optimiste et tourné vers l’avant. On en attend pas moins de Julien Sablé. Pourtant, même si on aimerait y croire, il n’est pas certain que tout soit aussi limpide que cela. Une seule chose est certaine : l’ASSE sortira de la crise grâce au terrain… ! Une victoire est donc obligatoire ce dimanche !

« Avant la rencontre, on se dit qu’on va être plus solide et au bout de quatre minutes, on se fait percer à l’endroit où on ne doit pas. Quelle que soit la tactique, l’animation, cela nous met à l’envers. On a la possession et on se fait contrer alors qu’on est à l’extérieur. Sur le coup, il y a la déception parce que les joueurs sont réceptifs, font les efforts, mais je me suis tout de suite projeté sur Nantes. On est dans l’échec, on recherche la bonne formule.

Avant, vous aviez accès à plus de choses. Là, le bâtiment des pros vous est fermé, mais les joueurs ne restent pas assis sur leurs canapés. Ils sont très affectés, il y a des échanges, mais la vérité viendra du terrain. Il faut revenir à la simplicité, aller au charbon mais aussi jouer, pas seulement penser au combat. C’est le b.a-ba.

Il y a de moins en moins de gens qui croient en nous. Si on les écoute, on abandonne. Moi, je suis un compétiteur, je crois en mes joueurs et je ne perds pas mon enthousiasme. Il y a urgence à prendre des points, on le sait, mais on va trouver des solutions. Gagner des duels, assurer les passes, c’est universel. Se rassurer, c’est être plus présent, unis, faire les efforts les uns pour les autres. Je ne sens pas de clans dans le groupe. On multiplie les prises de paroles. Ce que je demande, c’est de ne rien lâcher. Si on écoute ce que tout le monde dit, qu’on est mauvais, on va finir par le croire.

Ils savent qu’ils ont un entraîneur qui est un ancien joueur du club, un directeur sportif qui était là à la grande époque, un président supporter. Je les sens tous concernés. Il y a des jeunes qui sont encore en post-formation, oui, mais je compte sur les anciens pour qu’ils ne s’égarent pas.

Stéphane (Ruffier) et Loïc (Perrin) sont les premiers arrivés et les derniers partis. Ce sont des exemples. Idem pour Théo (Théophile-Catherine) ou Léo (Lacroix). Il ne sert à rien de parler pour parler. Il n’y a pas besoin d’aboyer non plus. Pour moi, les leaders font le taf. »

Source : Le Progrès

4
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
VieuvertnoampierrickVieuxvert Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Vieuxvert
Invité
Vieuxvert

Comment croire que les joueurs sont motivés quand on voit les prestations individuelles. Comment croire que POGBA est motivé quand il coûte un but par match.
Comment croire que les Présidents sont motivés quand on ne les entend pas et nous donnent l’impression de subir!!!
ALV

pierrick
Invité
pierrick

il y’à de moins en moins de monde qui croient encore à L’ASSE, mais n’omettez pas de dire que celà se Justifie égal, vu les bien piètres Résultats et Prestations de nos protégés qui font davantage pitié que plaisir sur la pelouse, où certains Joueurs apparaissent bien faibles qualitativement, lorsqu’on constate qu’aprés 14 journées de Championnat les BUTEURS patentés du CLUB (DIONY, où SODERLUND) n’ont pas encore inscrit le moindre BUT du jamais vu en LIGUE1 à ce poste si crucial, comme l’affirme notre cher ROBBY.

noam
Invité
noam

moi je croient plus en vous, surtout temps que tu sera coach, tu à fait descendre la réserve, plus des mecs comme Soderlund voir d’autre, qui savent rien faire, pas talents rien, par contre Diony en revanche retourne à Dijon remarques des but, Dijon largement supérieurs

Vieuvert
Invité
Vieuvert

Je plains beaucoup J SABLE. C’est un peu le bébé à la peau tendre que les dirigeants ont trempé dans le chaudron d’eau bouillante. Ce n’est pas très responsable. Ils ont complètement paniqué après le départ de Garcia. C’est peut-être de cette « amateurisme » là d’ailleurs que l’entraîneur parlait? Je voudrais de tout coeur de Sablé réussisse mais avec la mentalité des joueurs qu’il a, je crains le pire. Le mieux serait pour moi qu’il retourne au chaud à la formation et passe tranquillement ses diplômes, sinon il risque de griller sa carrière. On laisse Gasset. Il a l’habitude de secouer esprits faibles et ceux qui se prennent pour d’autres. Il forme un groupe avec les plus motivés et les plus intelligents (il vire donc les Dabo, Pogba, Bamba, Janko….) et il entre quelques jeunes (Chambost, Roussey..) qui ne pourront faire pire.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite