Actualité

JOUR-Ju : Duel de coach !

Oh, je vous vois venir. Si, si, je vous vois venir. Vous avez fait exactement comme moi. Vous avez regardé le classement et vous avez fait un rapide calcul : 14 + 3 = 17. Avec une victoire, on a 17 points, les marseillais perdent ce soir, on est 5ème ! J’ai une mauvaise nouvelle pour vous : il faut d’abord gagner ce match.

Incorrigibles supporters que nous sommes. Ah ça, pour le calcul mental et pour le football-fiction, y a du monde ! Mais voilà, avant de rendre grâce à Saint-Claude de nous avoir remis dans le droit chemin et avant de pouvoir pavaner demain au bureau, il va falloir que nos Verts gagnent ce match. Alors certes, l’Amiens SC, ça ne fait pas frétiller grand monde dans l’hexagone et personne n’ose imaginer les picards à la lutte pour les strapontins européens mais de là à penser que ça va être du tout cuit…

Amiens cette saison, c’est trois victoires, trois nuls, quatre défaites et une différence de buts de -2 (jusqu’ici, rien de bien folichon). Mais au-delà des statistiques, il faut garder en tête que les amiénois sont, eux aussi, invaincus depuis trois matchs et surtout qu’ils proposent un jeu d’une cohérence plutôt rare actuellement.
En effet, leur 4-2-3-1 est propre et efficace (5ème attaque de Ligue 1), bien servi par un quatuor offensif (Mendoza, Kakuta, Otero, Guirassy), un duo mordant au milieu (Blin, Gnahoré), une défense pouvant compter sur l’expérience de Chedjou et un dernier rempart (Gurtner) qui n’a rien d’une passoire.
Ce n’est donc pas du tout une équipe condamnée à la lutte pour le maintien ni un promu balbutiant son football qui se présente aujourd’hui à Geoffroy Guichard, mais bien une machine bien huilée, forte d’un collectif s’impliquant activement sur toutes les phases de jeu.

De notre côté, c’est malheureusement encore le grand inconnu. Arriverons-nous enfin à combler nos carences offensives ? Saurons-nous prendre le jeu à notre compte ? Afficherons-nous enfin un peu de sérénité ? Autour de 19h, nous saurons.

 

Ah, j’oubliais, une petite note personnelle…

- Encore !!

Oui, encore. Tant que je ne reçois pas de plainte, je continue.
J’ai vendu cette semaine un maillot des Verts au papa d’un petit garçon, parce qu’il n’allait pas à mon fils (attention, le 12 ans taille petit).

- Mais on s’en cogne de ta vie !

Ce que je conçois.
Bref, ce papa et son fiston vont faire le déplacement depuis Salon-de-Provence. Le maillot est arrivé de justesse hier et le petit gars va pouvoir l’arborer fièrement ce dimanche. Alors + 3 points et de jolis buts pour que l’histoire soit belle jusqu’au bout ! Merci pour lui (et accessoirement pour nous).

 

Le match dans le match

Duel de coach ! Voilà qui va être intéressant. D’un côté, Claude Puel, entraineur expérimenté que l’on ne présente plus. Jusqu’ici, tout le monde s’accorde à dire (sauf toi, là-bas, on te voit) qu’il a su trouver des compositions innovantes et adaptées à nos adversaires. Nous sommes donc impatient de savoir ce qu’il nous mijote.

De l’autre côté, Luka Elsner (qui ça ?). Le choix de ce jeune entraineur slovène (donc compatriote de Robeeert Beriiic) a pu surprendre en début de saison (c’est vrai quoi, pourquoi is n’ont pas pris Gourvennec, Kombouaré ou Dupraz ?). Ce nouveau-venu en Ligue 1 n’a que 36 ans (il pourrait donc être mon fils) (enfin, si j’avais eu un enfant à 7 ans) (faut que j’arrête avec mes parenthèses).
Mais c’est un joli pari que sont en passe de réussir les dirigeants amiénois car l’ancien entraineur de Domzale (Slovénie) et de l’Union Saint-Gilloise (deuxième division belge, où il s’est vraiment fait connaitre) fait déjà l’unanimité en Picardie.
Mathieu Bodmer himself vante ses qualités de passionné de football et de gros travailleur, allant même jusqu’à affirmer qu’il est l’entraineur le plus brillant avec qui il lui ait été donné de travailler.

 

La causerie du coach

"J’AI ETE CHAMPION DE FRANCE ET TU ME TIENS PAS LA PORTE ?!!! NON MAIS MERDE !!
ALLEZ, VAS T’ASSEOIR.
Bordel.

Bon, les gars, je l’ai dit pendant la conférence de  presse, je sais pas si vous avez entendu, mais je trouve qu’il y a vraiment un bon esprit dans le groupe. Ah bah si, y a un bon esprit. Quelqu’un s’est fait piquer sa montre dans le vestiaire ? Non. Vous avez entendu quelqu’un râler sur mon turnover de malade, ou sur le fait qu’il devait jouer contre la réserve aujourd’hui plutôt qu’avec l’équipe pro ? Non plus. Bon, bah y a un bon esprit.

Et puis en ce qui concerne le jeu, ça va venir, j’en suis sûr. Il y a déjà du mieux. Maintenant il va falloir que vous vous mettiez à croire en vous, c’est tout. Il nous manque rien ! A peine un petit déclic de rien du tout. Enfin, si, il nous manque aussi des courses de Wahbi. Répétées les courses Wahbi, pas qu’une ou deux fois par match. Tu seras gentil.

Bon cet après-midi, y a la 5ème place en jeu. Mais il ne faut pas que ça vous stresse les gars ! Ça doit vous galvaniser au contraire. On a engrangé des points en jouant mal alors imaginez un peu si vous vous mettez à ne plus faire de passe en touche…"

Crédit photo : Icon Sport.

Pariez 10€ sur ASSE-Amiens sur ZEBET sans utiliser votre carte bleue grâce au code Promo PVFR10 !

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
noam Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
noam
Invité
noam

puel j'y donne 1 ans si rien ne change au mercato hivernal, il claque la porte, vous verrez bien, la grimace de Puel contre les Ukrainien pas bon signe tout ça,

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P