21 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Actualité

Jonathan Bamba : une situation provoquée par une gestion calamiteuse sous l'ère Galtier ?

Christophe Galtier a beau affirmer que les prêts successifs de Jonathan Bamba étaient à l'époque faits pour permettre sa progression, nous pouvons prétendre de notre côté que les choses n'étaient pas aussi limpides. Entre une relation difficile avec le joueur et son scepticisme quant à sa capacité à exploser à haut niveau, Christophe Galtier n'a pas facilité l'éclosion du jeune joueur, ce qui a poussé les dirigeants à ne pas lui proposer de prolongations à l'époque... Ils s'en mordent aujourd'hui les doigts...

Jonathan Bamba a vécu des heures difficiles avant l'arrivée d'Oscar Garcia. En 2015/16, il est prié de terminer sa saison au Paris FC, après un début de saison très intéressant et ce fameux but face à Nantes. A l'époque, il nous avait répondu dans une interview exclusive sur ce début de saison sans lendemain : "J’ai bossé dur pour trouver une place de titulaire, Christophe Galtier m’a fait confiance et après il n’y a rien eu. Il m’a donc fallu continuer à beaucoup travailler. Par la suite je suis passé à côté de mon match face à Nice et je pense que le coach a voulu me protéger. Il a aussi vu que je n’avais pas été très bon et m’a sanctionné sportivement." Protéger Jonathan Bamba ? Une façon sympathique d'accepter sa mise à l'écart. A l'époque, il nous expliquait ne pas comprendre sa mise à l'écart qui se terminera par un prêt peu concluant au Paris FC.

Ce que reprochait Christophe Galtier ? Une forme d'assurance de la part du joueur, et des statistiques peu convaincantes. Mais pour qu'elles le soient, encore eut-il fallu lui donner sa chance. Pas forcément le point fort de l'ancien coach stéphanois qui préférait alors laisser sur la pelouse les joueurs les plus expérimentés. Jonathan Bamba est donc tout doucement devenu une erreur de casting chez les jeunes comme l'ont été des jeunes comme Ben Karamoko par exemple... A l'orée de la saison 2016/17, Christophe Galtier ne compte toujours pas sur Jonathan Bamba. Celui qui expliquait hier dans les colonnes de l'Equipe qu'il "est vrai qu'il existe un décalage entre le joueur qui prend des initiatives sur le terrain et le garçon introverti en dehors", n'a jamais véritablement goûté le personnage ni parié sur ses qualités. Pourtant, l'ancien coach stéphanois s'en défend : "Ce n'était pas un prêt d'un "j'en veux plus", mais dans l'intérêt du joueur et du club".

L'intérêt du club ? Oui peut-être. cela ne coûtait rien et pouvait, au pire, rapporter gros ! Sa demi-saison à St-Trond a conforté Galtier dans son jugement du joueur. Puis il y a eu ce nouveau prêt à Angers et l'explosion sportive du joueur ! A partir de là, il devenait compliqué de le prolonger. L'erreur aura été de ne pas le prolonger en juillet 2016. Même d'une année. Mais peu encouragés par l'avis de Christophe Galtier, les dirigeants et David Wantier en tête, n'ont pas estimé opportun de lui proposer une prolongation. Un manque de vision et de stratégie évidents.

Aujourd'hui, son frère accompagné d'une myriade de conseillers compte bien faire sauter la banque. Il le sait, c'est peine perdue. Roland Romeyer sera intraitable. Mais il prépare ainsi la sortie de son poulain qui ne devrait plus être stéphanois l'an prochain, sauf surprise. De son côté, le club ne lâchera pas. Nous savons de source interne que les présidents ont la volonté de tenir bon... Au risque de fâcher Oscar Garcia qui voit cet affrontement entre l'un de ses meilleurs joueurs et la direction d'un mauvais oeil... Si seulement le cas du jeune Bamba avait été mieux géré dès le début sous l'ère Galtier !

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR