Accueil » Jean-Louis Gasset : « La seconde mi-temps est pratiquement ce que j’idéalise de notre jeu collectif »
Actualité

Jean-Louis Gasset : « La seconde mi-temps est pratiquement ce que j’idéalise de notre jeu collectif »

Jean-Louis Gasset était forcément satisfait après cette deuxième victoire de rang à domicile. La meilleure façon de préparer le Derby. Satisfait de la seconde période de ses hommes, il est néanmoins inquiet après la blessure contractée par Loïc Perrin.

Marquer dès la première minute puis presque à la dernière de la première mi-temps quand l’adversaire vous met en danger (il sourit)… Mener 2-0 à la mi-temps, ce n’est pas miraculeux mais c’est être efficace. Après, j’ai aimé la maîtrise du match. Une fois qu’ils ont eu moins de jus dans leur pressing, on a fait de très belles choses, qui auraient peut-être mérité un but. On n’en est pas passés loin, avec notamment une frappe de Rémy (Cabella) sur la barre.

Je retiens la qualité de deuxième mi-temps mais aussi le réalisme de la première. L’équipe est en progrès. L’équipe maîtrise. On a eu des mauvais moments, notamment quand on s’est cantonnés derrière après le premier but, un peu comme contre Rennes. La seconde mi-temps est pratiquement ce que j’idéalise de notre jeu collectif. On est en nette progression. La maîtrise technique de la deuxième mi-temps. On menait 2-0, il fallait faire courir l’adversaire et tenter de mettre le troisième. On a essayé de le faire et on aurait pu. Il ne nous a pas manqué grand-chose sur certaines actions. On savait que c’était difficile de remporter deux victoires de suite à la maison. Contre Angers, on est passés entre le mur et l’affiche (sic). Ce soir, on prend trois nouveaux points contre une équipe qui n’encaisse pas beaucoup de buts. On leur en a marqué deux. Ça veut dire quelque chose.

La blessure de Loïc Perrin est le point noir de la soirée. Il a ressenti une pointe à une cuisse. On attend les examens pour en savoir davantage. Mathieu (Debuchy) a, lui, une entaille entre les orteils. Il n’y a que lui pour pouvoir terminer le match. À la mi-temps, il a dit qu’il voulait essayer. Il va au bout des choses. C’est vraiment un guerrier.

Jean-Louis Gasset – Source : Asse.fr

Articles en lien avec cette actualité

Jean-Louis Gasset : « Contre Nice, on risque peut-être d’être moins beaux à voir jouer ! »

Alexandre S.

Jean-Louis Gasset : « Le football est parfois secondaire »

Alexandre S.

Wahbi Khazri et Jean-Louis Gasset donnent leurs favoris pour le Ballon d’Or !

Alexandre S.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite