Accueil » Jean-Louis Gasset : « Il faut que toutes les équipes soient arbitrées de la même manière ! »
Actualité

Jean-Louis Gasset : « Il faut que toutes les équipes soient arbitrées de la même manière ! »

Jean-Louis Gasset ne se retranche pas derrière la VAR pour expliquer ce match nul qui raisonne comme une défaite. Cependant, il note à raison que l’utilisation de la vidéo n’est pas harmonieuse d’un stade à l’autre et d’une équipe à l’autre… Si les Verts doivent progresser, l’arbitrage peut le faire également…

« Je ne suis pas déçu par l’état d’esprit. En deuxième période, je trouve que notre équipe a été beaucoup plus intelligente dans le jeu. On a corrigé certaines choses, notamment en passant sur les côtés. On a essayé, on a poussé, on tenté mais on n’a pas trouvé la clé de cette défense regroupée.
On n’a pas la fluidité voulue parce que certains joueurs ne sont pas encore au top physiquement mais il faut du temps pour que la complicité et les automatismes se mettent en place. Nous avons de bons joueurs mais il faut les faire travailler ensemble et comme notre mercato s’est terminé ce vendredi soir, nous n’avons pas eu le temps de créer des automatismes. De temps en temps, les matches se gagnent sur des petits détails et aujourd’hui ils n’étaient pas en notre faveur.
Quand vous prenez de bons joueurs et qu’on vous dit favori, les équipes adverses s’adaptent, c’est normal. Amiens a joué beaucoup plus bas que d’habitude avec trois milieux défensifs pour pouvoir nous contrer. Aujourd’hui, nous avons une belle équipe sur le papier mais le papier ne marque pas de but et ne fait prendre aucune point. Malgré tout, on est les seuls à rester invaincus avec le Paris SG. Il faut rester positif.

La trêve va nous permettre de mettre l’accent sur le travail physique car il va nous manquer Wahbi Khazri et Ole Selnaes, qui vont rejoindre leur équipe nationale respective, ainsi que tous nos jeunes internationaux.

On dit que les décisions vont et viennent sur une saison. Cet après-midi, toutes les décisions nous ont été contraires. Ce sont des choses qui arrivent, il n’empêche qu’on a de grands progrès à faire dans notre organisation. On le savait avant le match. On reste en rodage.
La seule fois que l’arbitre va voir l’écran, c’est pour nous refuser un but. Je pense que sur quelques actions, comme l’intervention sur Robert Beric, on peut aller voir l’écran. Ça va être un débat, il va falloir en discuter car quand je vois le match d’Angers hier, je me dis qu’il faut que toutes les équipes soient arbitrées de la même manière. »

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite