Actualité

Jean-Louis Gasset : "Après Nantes et Paris je ne pensais pas qu’on était capables de jouer aussi mal !"

Strasbourg est un bon souvenir comptable, quant au sportif, Jean-Louis Gasset parle de cette rencontre comme d'un accident. le niveau de jeu affiché n'a clairement pas été du goût du coach stéphanois qui l'a bien fait comprendre à ses joueurs cette semaine...

"Strasbourg ? Quand on regarde les chiffres, c’était le néant. Après Nantes et Paris je ne pensais pas qu’on était capables de jouer aussi mal, c’était impossible à mes yeux. On a été très pauvres techniquement, et comme à Angers, on ne méritait pas de gagner. C’est Ruffier qui nous a laissés dans le match et c’est vraiment miraculeux que Mathieu (M. Debuchy, ndlr) arrive et marque. Dans l’ensemble, on a fait moins d’efforts et on a peut-être fait preuve de suffisance. Mais la colère m’est passée après deux jours. J’ai mis ça sous le compte de l’accident parce que j’espère bien avoir une équipe de compétiteurs.
Cette semaine, on a resserré les boulons, on a insisté sur l’investissement et la concentration car après Paris tout le monde nous a encensés alors on se l’est peut-être un peu racontée. Dans ces cas-là, quand vous n’êtes pas dedans, le football vous rattrape vite et c’est ce qui est arrivé à Strasbourg arrive. C’est un avertissement pour dimanche.
La pression la plus dure, on l’a passée. C’était difficile d’entrer dans notre stade et de ne pas se sentir chez nous et de jouer des matches couperets comme Toulouse et Caen. Mais en ce moment, on est en train de faire quelque chose d’extraordinaire. Je n’ai pas envie que notre série s’arrête et le groupe n’en a pas envie non plus. Il faut retrouver notre football et prendre les trois points."

Source : Asse.fr

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P