5 décembre 2022
Actualité

"J’ai vu des joueurs qui semblaient complètement perdus dans un Chaudron devenu trop grand pour eux !"

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss...

 

LE RETOUR DES VIEUX DÉMONS

"Chacun de nous sent un jour le besoin d'exorciser ses démons, ceux qu'il connaît et surtout ceux qu'il ignore et qui le poussent vers des ravins qu'il ne voit pas." Tahar Ben Jelloun - L'Auberge des pauvres

Salut les Groupies

Je vais vous faire un grande confidence, les amis : cette chronique est la 75ème depuis l’été 2015. Et, pour la première fois depuis tout ce temps, votre cowboy @JossRandall42 a failli vous faire faux bond, faire ‘chronique buissonnière’ en quelque sorte.
Car au fil du temps, je suis devenu comme nos Verts. Mimétisme. Et ce que j’ai vu vendredi contre Montpellier était tellement dénué d’inspiration que moi aussi, j’ai eu beaucoup de mal à la trouver…
Mais comme je vous l’ai déjà expliqué, je bosse pour un esclavagiste des temps modernes, le Boss Alesque, qui me menace d’envoyer ses copains gitans brûler ma baraque (il est cousin avec Gro_GIGNAC et Andy-dis-moi-ouiiii DELORT), si je ne « délivre » pas ma Chronique hebdo(minot). (Note du Boss : Ce mec est un mélange de Fred Piquionne et de Jo Bamba !! Croyez-moi, je souffre autant que Tannane à Las Palmas !)
Donc (poussez-vous d’là) faut qu’j’m’y mette, comme m’avait dit un jour un gros balèze dans un tram bondé.

Oui, c’est le retour des vieux démons, des trucs qu’on n’avait plus envie de voir, qu’on pensait évacués avec le changement de staff, de joueurs. Je connais un @PierreMenes des familles qui va se faire un malin plaisir de nous rappeler à quel point jusqu’ici il ne voit pas de différence(s) entre l’ASSE de cette année et celles qui l’ont précédées (ce contre quoi je persiste à m’inscrire en faux), en soulignant que GALTIER/GARCIA, c’est un peu blanc-bonnet/gorrito-blanco.
En tout cas, si la cabane n’est pas encore complètement tombée sur le chien, il y a quand même des choses inquiétantes qui commencent à se voir, non ?

Démon #1 : Implication collective ?

Les médias nous ont habitué à « saucissonner » les analyses, avec les fameuses notes des joueurs, comme si le foot pouvait se résumer à l’addition de prestations individuelles. C’est oublier un peu vite que c’est d’abord et avant tout un sport collectif. Et le collectif, vendredi soir, je ne l’ai pas beaucoup vu ni senti. Je me demande toujours où est passé le pressing haut de début de saison. Mais pire encore, contre Montpellier, c’est tout le « bloc » qui avait disparu. Bien sûr, c’est sûrement d’abord une question de choix tactiques d’Oscar (voir plus loin) et ça, ce n’est pas de mon ressort, comme disent les marchands de sommiers. Mais quand même, j’ai vu des joueurs qui semblaient complètement perdus dans un Chaudron devenu d’un coup trop grand pour eux, systématiquement en retard dans les duels. Et surtout, une équipe longtemps coupée complètement en deux (6 derrière 4 devant) avec entre les deux un no-man’s-land que personne n’a jamais su combler, un « vaste désert qu’on traverse en train » comme aurait dit la grande Sarah Bernhardt. Inquiétant.

Démon #2 : A retardement (mais pas une bombe)

Ça aussi ça rappelle des mauvais souvenirs. Equipe dite « à réaction ». C’était passé la semaine dernière, mais bien juste, entre le mur et l’affiche, contre Metz (dernier de L1). J’avais prévenu dans la CH74 que ça ne durerait pas aussi longtemps que les impôts. Et contre une équipe du MHSC pas réellement géniale, mais qui a proposé quelque chose de cohérent, ça n’est pas passé. Logique. A force de ne jouer vraiment les matchs qu’à partir de la 65ème minute, ça devait arriver. Comment expliquer ça ? Faut-il un secouage de vestiaire à chaque fois à la mi-temps pour que la machine démarre ?

Démon #3 :  4-2-3-1 « Canada Dry » - Milieu de (bas de) gamme

Ça non plus c’est pas nouveau. Au moins avec Christophe, les choses étaient claires. Il aimait son milieu à trois maçons-bâtisseurs, protecteurs de défense, mais sans potentiel de jeu offensif. Venant d’Oscar, ça me déçoit un peu plus. Le fameux « jeu à la Barcelonaise » est fait de milieux joueurs, et sans préjudice fait à leurs autres qualités, notamment d’impact et de physique, PAJOLILI (n’en déplaise au frangin qui l’aime bien) et MAIGA-L’ABEILLE, c’est trop pauvre et insuffisant techniquement. Je ne parle plus de DIOUSSE vu ses dernières prestations (tout en continuant à penser que c’est un très bon joueur dont on reparlera dans quelques années), mais les quelques minutes de SUPHERNANI (sic) m’auraient donné envie de le voir plus longtemps, car il a la dimension physique, mais avec quelque chose en plus. Au-delà de ce double-pivot maçonnique, ce nouveau 4-2-3-1, fait sur-mesure pour REMY SANS FAMILLE (et à sa demande, car ses déclas dans la presse dans la semaine étaient claires ….) est un leurre, car on n’a pas les joueurs pour l’animer. Et de toute façon, modeler un système de jeu pour mettre un seul joueur dans de bonnes conditions est un suicide, collectivement parlant.

Démon #4 :  Mollets : des Maux Laids ? Bienvenue au bal des danseuses en carton

Le vrai démon est là. L’effectif est bien trop court pour supporter l’accumulation des blessures. Et là, elles pleuvent sur l’équipe comme la vérole sur le bas Clergé. Comme les années précédentes. Démon, démon … GALTIER expliquait que ça venait de « l’accumulation des matchs avec l’Europa League ». Mais cette année où on joue un match par semaine, ça vient d’où t’est-ce-que alors, mon Oscar, humm ??? A noter cette fois que cette saison, c’est plutôt le mollet qui est élu haut la main ‘blessure de l’année’ : HAMOUMA (triple champion en titre), désormais challengé par PERRIN, RPG, MAIGA pendant 15 jours et maintenant DIONY … Seul DABO a décidé de choisir l’option Ischio-chewing-gum sur FIFA18. Je le répète, si on ne règle pas ce problème, et vu la taille de l’effectif et la « qualité » du banc, on n’ira pas bien loin cette année. Dans mes pires cauchemars, j’imagine le Derby *sans* PERRIN et *avec* LACROIX à la place, et là, BIMMM !!! Mon enthousiasme se met immédiatement à pendre comme un drapeau sous l’orage.

A lire également :  📖 Pour les barrages, on vous explique tout !

Démon #5 :  DIONY/SODERCLOWN – Quand l’envie (d’avoir envie) ne suffit pas

Mme Bertheas (ex-prof de maths de Joss)

Là le démon c’est l’inefficacité offensive. Chronique. En voilà aussi une belle Arlésienne à l’ASSE, et depuis des années. La plus criante. Car finalement, depuis SPIDERBAMEYANG, voire le POULET D’ABIDJAN, on n’a plus vu de vrai buteur en vert. Il y a bien eu la parenthèse pleine de promesses de l’INSPECTEUR, mais dont l’envol s’est brisé un soir de Derby (encore un grand merci à FERRI-boîte, qui avait échappé aux fourches caudines de la commission de discipline. Mais avec ce qui s’est passé cette semaine pour KTC, on ne peut plus trop rien dire …). Ceux qui ont sifflé DIONY la semaine dernière ont l’air fin aujourd’hui. En 60 minutes, le Clown Norvégien n’a pas touché plus de ballons que L’ananas-LOÏS. Et sa balourdise balle au pied sur les rares qu’il a touché feront j’espère taire les idiots qui pensaient que sa cure d’amaigrissement avait suffi à en faire un top-player. Je le répète, c’est d’abord et avant tout un problème d’animation offensive. Et aussi un peu d’Euros, car un vrai bon attaquant aujourd’hui c’est 15M€. C’est tout. Comme disait ma prof de maths en Terminale, Mme BERTHEAS que je salue au passage, et qui me disait souvent « Randall [c’est un pseudonyme évidemment, respectez ma vie privée SVP quoi !!!] vous affirmez plus que vous ne démontrez ! », l’envie que montre SODERLUND sur le terrain, indéniable, est une « condition nécessaire mais absolument pas suffisante ». Il faut savoir jouer au foot *aussi*.

Nouveau Démon 2017-2018 : Quand OSCAR tâtonne, on y comprend plus que nib’

S’il y a bien un truc qu’on ne peut pas reprocher à notre indépendantiste catalan, c’est de tenter des trucs. A la mi-temps, pendant les matchs, tout le temps. Mais trop, finalement. Il tâtonne. Et personne ne semble plus y comprendre que pouic, à commencer par les joueurs …. Moi personnellement, je n’ai rien compris à la compo et l’animation de la première mi-temps. Un JANKO tout en haut à droite, qui n’a pas vu un ballon (au passage, il avait dû lire la dernière chronique du cowboy, car pour éviter d’essuyer les critiques comme le premier torchon de vaisselle venu, il n’a fait cette fois aucun centre. Comme ça pas de risque de les foirer. CQFD). Un KMP à l’inverse que j’ai vu la plupart du temps en défenseur latéral gauche. (Note du Boss : Un certain Vincent qui analyse les rencontres de l'ASSE sur PV.fr te répliquerait que ce que n'ont pas compris les joueurs c'est que Garcia était juste passé à un 532 quand les attaquants pensaient évoluer en 433... Là ça devient compliqué en effet !) Un REMY SANS FAMILLE zébulon partout, comme d’hab, mais pas beaucoup au milieu, une paire de pivots complètement collée à la défense (en même temps, quand tu sais que tu as LACROIX derrière ton cul, tu « fermes » un peu, logique…). Mais le pire, c’est quand même que les joueurs déclarent eux-mêmes à la mi-temps et à la fin du match ne pas « comprendre » ce que le Coach attend d’eux …Là ça devient chaud, non ?? Alors du coup, puisqu’on commence (*déjà*, c’est un marqueur intéressant, d’ailleurs …) à parler de renforts au mercato d’hiver, moi j’ai une idée pour la première recrue : un prof d’espagnol pour les joueurs ??

LA COMPLAINTE DES FUMIERS : DERBY J-10

Si nous on commence à plonger, les voisins eux sortent la tête de l’eau. Ça déroule en Championnat, ça se forge un caractère en Europa League, ça enfile les buts comme des perlouzes (10 buts en trois matchs, c’est juste 3 de moins que nous depuis … le début de saison !! …. Y a rien qui vous interpelle ?). Même DEPAY semble avoir retrouvé la route de Memphis !
Autant vous le dire tout de go, à 10 jours du Derby, mon inquiétude est donc vive et mon moral se met à panteler comme le sexe d’un académicien diabétique.
Il tombe bien mal ce Derby, à un moment où les voisins mettent leur machine en route et se forgent donc un caractère, c’est pile le moment où on a un peu perdu le nôtre, celui qui est d’ordinaire porté par quelques joueurs majeurs annoncés absents comme PERRIN ou DABO. Auxquels il faudra ajouter DIONY et peut-être RPG, et qui sait, CABELLA, BAMBA ?
Le moment où eux, ils montent en puissance coïncide avec celui où nous, on se cherche encore, mais surtout … surtout … notre défense à marée basse va rencontrer leur attaque à marée haute, et j’ai peur du choc thermique !! Maintenant … un derby reste un derby hein !!! Qui sait, peut-être que notre Blondinette Norvégienne sera en feu comme dans tous les derbys qu’il a joués, même s’il n’aura pas cette fois en face TOLISSO pour faire sa derby-boulette annuelle !!

P