Actualité

« Ici en fait, on est obligé de quadrupler tous les postes ! »

Tonnerre de Brest, on est en demi-finale ! Mais avant cette prometteuse affiche face à Rennes, dans un Chaudron en feu, il y a trois matchs de championnat (dont un derby) à jouer. Acte 1 cet après-midi face à des brestois difficiles à battre à domicile.

 

Imaginez un peu l’état de nos troupes si nous avions perdu jeudi soir. Je crois que je préfère ne pas y penser. En plus de la peur au ventre, c’est la mort dans l’âme que seraient arrivés nos Verts au stade Francis Le Blé. Au lieu de ça, on sent nos gars presque requinqués et prêt à en découdre avec cette Ligue 1 qui semblait vouloir nous entrainer dans ses bas-fonds.
J’ose même avancer que le match-couperet de jeudi soir contre Epinal était peut-être le tournant de notre fin de saison.

Bon, ce qui est certain, c’est que les hommes de Claude Puel ne risquent pas de souffrir d’un excès de confiance vu le niveau - de la dite confiance - affiché ces derniers temps. Et ils ont bien raison parce que le Stade Brestois à domicile cette saison, c’est une seule défaite (face au PSG) pour 5 victoires et 6 nuls. Brest n’ayant pas joué en ce milieu de semaine et le coach des Verts ne disposant pas d’une multitude de solution en terme de turnover, j’ai bien peur que nous ne passions un après-midi compliqué.

Pour autant, le moral semble revenu avec cette demi-finale en point de mire et on dit souvent que les corps récupèrent plus vite après une victoire. Nous serions donc presqu’en droit d’espérer un sursaut voire du mieux dans le jeu pratiqué par nos Verts aujourd’hui (pire de toute façon, ça semble difficile). Pour autant sera-ce suffisant pour ramener quelque chose du Finistère ?

 

La causerie du coach

Dis-donc le jardinier là ! C’est quoi cette mauvaise herbe au poteau de corner ?! Dis, faut pas me faire chier hein, si tu fais pas bien ton boulot tu dégages ! J’ai gardé le 06 du jardinier de Gerland, il sera ravi de te remplacer !

Non mais excusez-moi les gars, mais ils m’emmerdent tous ces incompétents là. Le responsable du recrutement qu’est pas capable de nous délester de nos boulets ni de me trouver le moindre attaquant digne de ce nom : ça dégage ! Et puis le prépa physique et le médecin, pas un pour rattraper l’autre, c’est bien simple j’avais jamais vu ça. En arrivant, je me plaignais d’un effectif trop important et puis j’ai compris ! Ici en fait, on est obligé de quadrupler tous les postes ! Allez hop, dehors ! J’espère que vous avez bossé votre profil Linkedin !

Bon sinon, pour le plan de jeu ce soir les kikis, j’avais pensé à une tactique relativement simple et qui a fait ses preuves. On se laisse dominer comme des sales, on fait profile bas et on joue le contre tranquillou bilou (spécial dédicace à mon Bilou). Les brestois sont chez eux, qu'ils se démerdent pour faire le jeu après tout. En y réfléchissant bien, je pense que c’est faisable. On a réussi à se faire dominer par une équipe de N2 jeudi soir donc contre une équipe de Ligue 1, ça doit être dans nos cordes.

 

Crédit photo : Icon sport.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Rocky43
Rocky43
16 février 2020 10 h 35 min

En effet le responsable du recrutement s'avère incapable de nous débarrasser de nos boulets qu'il à lui même engagé, c'est dire sa bien piètre vision des choses du foot-ball sur la prétendue valeur sportive d'un joueur qui ne correspond absolument pas au plus haut niveau

noam
noam
16 février 2020 11 h 56 min

avec Galtier il y a jamais eu 11 recrues au mercato 3-4 recrues pas plus, comme il y a 10 ans avec Perrin on prend 11-12 joueurs alors que ça vaut strictement rien, voilà pourquoi,

2
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P