Actualité

Ghislain Printant : "Dans la vie, quand on sait entendre et écouter, on peut avancer !"

C'est une interview à coeur ouvert qu'a livré Ghislain Printant au Progrès. On y découvre ou redécouvre l'homme et l'entraîneur. Une combinaison d'expérience et de fraîcheur, de convictions et d'écoute, de protection et d'ouverture.

Au niveau des responsabilités qui sont beaucoup plus importantes. Avec Jean-Louis, on se partageait la tâche. J’étais plus axé sur le travail sur le terrain. Là, j’ai une partie invisible qui est importante, avec le recrutement, la proximité avec les médias. J’essaye de m’adapter. J’ai quand même 30  ans d’expérience derrière moi, avec un vécu tout de même à ce poste-là. J’en connais les rouages.

On essaye de tourner la page même si on reste en relation. On a des échanges quotidiens et on en aura toujours. Heureusement, c’est mon ami. J’aurais aimé partager l’Europe avec lui. C’est sa décision, je ne la partage pas, je la respecte et je la comprends. Après, il y a eu un choix du club de me proposer de relever le challenge. Je continue à avancer et à poursuivre le travail mis en place ces dix-huit derniers mois.

J’ai un principe qui dit qu’on apprend de tout le monde. Je pense que si aujourd’hui j’en suis là, c’est que j’ai été ouvert, attentif à toutes les personnes que j’ai pu côtoyer. J’ai fait en sorte d’être un buvard tout en gardant mon identité et ma personnalité. Je me suis construit avec eux et à travers eux. C’est une de mes grandes forces. Dans la vie, quand on sait entendre et écouter, on peut avancer.

Je suis quelqu’un d’affectif qui aime partager et surtout donner. Sur le terrain, c’est évident que je suis moins présent parce que j’ai un staff qui travaille bien, qui transmet ce que je pouvais moi leur transmettre dans le passé. Mais rien ne m’empêche d’intervenir. C’est dans ma nature ! S’il faut taper du poing sur la table, je le fais. Si vous arrivez à avoir le respect de vos cadres, c’est beaucoup plus facile. Et quand les gens sentent qu’ils sont respectés et aimés, on peut avancer plus facilement.

J’ai souhaité la venue de Laurent Huard parce qu’il était important de garder cette structure dans le staff, tout comme d’avoir un œil extérieur. Laurent a une sagesse et un petit peu mon parcours d’adjoint et de formateur. Il se complète très bien avec Fabrice (Grange) et Julien (Sablé). Je sens déjà une bonne osmose. J’espère que cette complémentarité fera la force de notre staff. J’essaye de le faire vivre dans l’harmonie et dans la culture de l’échange.

Ghislain Printant - Source : Le Progrès

Ghislain Printant : "Il faut être à la fois ambitieux et réaliste !"

Alexandre S.

Ghislain Printant : "Nous sommes toujours en phase de préparation"

Alexandre S.

Ghislain Printant : "Avec le travail, ça va venir !"

Alexandre S.

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Yvan BergernoamSantoro Vitina Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Santoro Vitina
Invité

Vive le peuple dès verts ⚽💚💚👕👕

noam
Invité
noam

tu as besoin d'aide du coach Gasset, tu fait descendre Bastia au bout de 14 mois, il y a un recrutement pas extraordinaire
tu passera pas l'hiver mon Garçon on en reparlera, novembre décembre limogé, ça sera certainement Sablé une quiche
ou Huard qui prendra les rennes de l'équipe, il y aura pas Jean louis Gasset donc l'asse y'ira en ligue 2 enfin j'espère pour que les 2 clowns dégage, faut tout reconstruire dans ce club du sol au plafond avec des gens sérieux, ambitieux voir des moyens
compétents, oups dehors les clowns

noam
Invité
noam

les 2 clowns refuse Ben Arfa garder un certain équilibre dans leur politique salariale faut prendre des risques dans la vie
oui vaut mieux prendre des second couteaux, après faut pas s'étonner pourquoi l'asse y'arrivent pas, avec ce recrutement bidon

noam
Invité
noam

départ de paquet Gasset M'vila Cabella tout va bien, les 2 clowns je les fout dans la cuvette des toilette je tire la chasse d'eau
après on n'en parle plus,

Yvan Berger
Invité

Grand Monsieur

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P