29 novembre 2022
Actualité

Formation N3 : les verts se prennent un mur !

Les hommes de Razik Nedder affrontaient une équipe de rhodanienne aujourd'hui à 17h. En effet, c'est le club de Haut Lyonnais, situé à la frontière Rhône-Loire qui recevaient nos jeunes réservistes. Dans ce match sans enjeu puisque les deux équipes étaient sauvés, les coéquipiers de Victor Petit voulaient conserver leur place sur le podium. Vainqueur 1-0 à l'aller, les rhodaniens voulaient prendre leur revanche sur leurs terres.

La composition

Fall - Djile, Bakayoko, Leleux, Sow, Llort - Petit, Gabard - Edmilson, Lhery, Calodat

Sont entrés en jeu : Gauthier, Abdoulaye Sidibe et Othman

Une domination verte

Sur un terrain catastrophique, les verts vont adopter une stratégie différente de d'habitude. En effet, le jeu plus direct est privilegié pour eviter de se faire prendre en voulant resortir proprement. La première situation est pour Yanis Lhery qui suite à un ballon long est a la retombée. Il arrive à enchainer avec une volée qui ne trompe pas la vigilance du portier local. Sur un corner, un long cafouillage ne voit aucun stéphanois pousser le ballon au fond. Finalement sur l'énième tentative le gardien d'Haut Lyonnais est tout heureux de voir le ballon lui arriver dessus. Les deux meilleures occasions de chaque côté vont avoir lieu. Edmilson va reprendre de la tete au dessus un coup franc de Petit alors qu'il était seul face au gardien. Haut lyonnais va toucher le montant sur une frappe qui prenait la direction de la lucarne. Fall etait battu. C'est donc sur un score nul et vierge que la pause est sifflée.

A lire également :  Trauco invité pour le barrage après les barrages ?

Une deuxième semblable

Le second acte est conforme au premier puisque les stéphanois dominent mais n'arrivent pas à faire plier leurs locaux. Abdoulaye Sidibe et Antoine Gauthier rentrent rapidement pour donner un nouvel elan à l'attaque stéphanoise. Malgré plusieurs situations comme ce centre en retrait repris par calodat au-dessus, ça ne veut pas sourire aux hommes de Razik Nedder. Les imprécisions techniques se multiplient dans les transmissions. Le dernier geste ou la dernière passe pêchent souvent et empêchent les verts de passer devant au tableau d'affichage. Le match se terminera donc comme il a commencé sur le score de 0à0.

Crédit photo : asse.fr

P