21 mai 2022
Actualité

Entre l'ASSE et l'OL le torchon brûle !

Il n'y aura plus de derby cette saison... Il faudra attendre l'automne prochain. Du coup on se dit que les vieilles rancoeurs, les petites phrases assassines, les tweets ... ne seront de sortie que dans quelques mois et qu'en attendant chacun va mettre en dormance son chauvinisme... Mais non, c'est sans compter sur l'Olympique Lyonnais et son président qui décidément ne fait pas coincider âge et sagesse !

Alors que l'avant derby a été émaillé de propos totalement insultants envers le peuple Vert, voilà que c'est à travers le stade des Lumières que l'OL souhaite entretenir la rivalité avec l'ASSE.

Retour sur les incidents de dimanche. Afin de galvaniser le stade (pas de doute, on est bien à Gerland !), Aulas a autorisé le speaker d'un groupe de supporters à se rendre sur la pelouse et à prendre le micro. Jusque là pourquoi pas... Une petite ambiance kermesse ça ne mange pas de pain, surtout dans un stade de campagne (et vlan !). Oui mais voilà, le speaker tout content d'être là et surtout ayant certainement l'impression que sans supporters stéphanois il était "en famille", ce dernier s'est laissé aller à prononcer un discours absolument inadmissible : « C’est le dernier derby à Gerland, il est hors de question qu’il ne se termine pas par une victoire écrasante sur les parasites ».

Voilà, le mot est lancé, les stéphanois sont des "parasites"... Remarquez, quand on a un président qui les traite de "débiles" ou d'"autistes", rien d'étonnant !

A lire également :  👀 Les anecdotes croustillantes de la saison des Verts

Quand on attaque l'Empire, l'Empire contre-attaque... Du coup, l'ASSE ne s'est pas démontée et a décidé de saisir la commission de discipline de la LFP pour des "propos méprisants, injurieux et insultants tenus par le représentant des supporters lyonnais". La LFP appréciera ce nouvel épisode après celui des chants insultants des joueurs lyonnais...

La connerie marchant toutjours par deux, l'OL ne pouvait en rester là !

Et l'on apprend hier que le stade des Lumières ne comportera ni place, ni loge estampillé du numéro 42. Ils appellent ça un trait d'humour... Pourquoi pas. Sauf que ça vient après beaucoup d'épisodes qui ne font pas rire et que du coup tout le monde à l'impression que la provocation est devenue un sport nationale dans le Rhône ! Du coup, l'ASSE contre-attaque encore en expliquant que cette décision "illustre au contraire une forme d’ostracisme dangereux qui n’honore pas le club lyonnais et ses dirigeants, lesquels se rendent encore une fois coupables d'incitation à la haine. Sur ce sujet, les juristes de l'ASSE étudieront, avec la Ville de Saint-Etienne, toutes les voies juridiques possibles".

Voilà, on peut louer la belle mécanique lyonnaise ou la qualité de sa formation, en revanche, que dire du comportement de JM Aulas qui n'entretient pas la rivalité mais installe la haine. Malheureusement, je pense qu'il est aujourd'hui plus guidé pas sa propre haine du stéphanois et met en lumière une forme d'irresponsabilité chez un personnage dont beaucoup louent l'intelligence...

P