29 février 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Actualité

Denis Balbir dénonce les attaques récurrentes de Patrick Guillou

Denis Balbir french sports journalist during the French Ligue 1 game between FC Metz and FC Girondins de Bordeauxat Stade Saint-Symphorien on September 21, 2016 in Metz, France. (Photo by Fred Marvau

Denis Balbir a commenté la performance des Verts sur But football Club via sa chronique hebdomadaire. S'il se dit rassuré par ce succès et surtout optimiste pour l'opération maintien, il a également lancé une pique à Patrick Guillou, qui tient quant à lui sa chronique écrite dans Le Progrès.

"Après le match de Sochaux, je parlais de la défaite du coach du fait de ses changements difficiles à comprendre. Là, c'est la victoire de Laurent Batlles, qui était sous pression avant ce match et qui a parfaitement su aborder ce match. Cette fois-ci, il a mis les joueurs face à leur responsabilité, sans causerie d'avant-match, et ça a marché. L'équipe s'est arrachée, a mouillé le maillot et a retrouvé un fond de jeu ainsi que de vraies qualités de combattivité. Tout ça est très rassurant dans l'opération sauvetage.

Maintenant, il ne faut surtout pas s'enflammer. Si Sainté a montré quelque chose sur ce début de saison, c'est que c'était les spécialistes pour relancer les équipes dans le dur. Les trois prochains matchs de l'ASSE sont autant de tournants dans cette course au maintien. Aujourd'hui, j'ai quand même le sentiment que Saint-Etienne dispose largement des armes pour se maintenir en Ligue 2. Il faut y croire."

"Dans ses chroniques au Progrès, il se permet de défoncer tout le monde"

Patrick GUILLOU of Saint Etienne during the Division 2 match between AS Saint Etienne and OGC Nice, at Geoffroy Guichard Stadium, Saint-Etienne, France on 14th April 1999 ( Photo by Eric Renard / Onze / Icon Sport )

 

"Laurent Batlles le savait sans doute : il risquait très gros en cas de nouvelle contreperformance. Pour moi, c'est aussi l'occasion d'évoquer un point particulier, qui me dérange un peu depuis quelques semaines. Souvent, quand on discute avec les anciens joueurs, on nous parle de l'identité « club », de l'importance d'avoir des anciens de la maison impliqués. Laurent Batlles fait des erreurs mais c'est quelqu'un qui aime ce club. Son club d'adoption, lui qui vivait encore à Veauche lorsqu'il était parti entraîner Troyes."

Denis Balbir a tenu à envoyer un message sous forme de pique à Patrick Guillou. La plume souvent vitriolée de l'ancien défenseur de l'ASSE ne produit pas toujours un contenu du goût du journaliste, supporter des Verts.

Par rapport à ce que je peux lire ou entendre sur Laurent Batlles, je vais égratigner un peu quelqu'un que j'apprécie par ailleurs : Patrick Guillou. Dans ses chroniques au Progrès, il se permet de défoncer tout le monde. Après Claude Puel et Pascal Dupraz, Laurent Batlles est dans son viseur. Même s'il est dans le cœur des Stéphanois (et que je peux le comprendre !), la carrière de Patrick Guillou ne lui donne pas le droit de laminer autant les personnalités en place dans le club.

Laurent Batlles, c'est quand même un ancien du club. Quelqu'un de particulièrement technique, élégant, spectaculaire et efficace. Même si ces qualités n'en font pas automatiquement un bon entraîneur, il convient de garder un peu de mesure. Cela reste un jeune entraîneur avec ses défauts et ses qualités. Il a raté son Mercato d'été, c'est vrai. Mais les bonnes recrues sont arrivées très tardivement pour lui. Je pense qu'on peut pardonner plus facilement à quelqu'un qui aime vraiment le club. Ce que je veux dire par là, c'est qu'il faut faire attention de ne pas avoir deux discours. Certains donnent l'impression d'attendre la contreperformance pour pouvoir dire : Batlles s'en va, bon débarras ! Je note que les mêmes qui critiquaient Julien Sablé pleurent aujourd'hui de le voir adjoint à l'OGC Nice..."

 

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR