25 juin 2022
Actualité

Les déclarations après Toulouse - ASSE (2-1)

L'entame du championnat n'aura pas été des plus brillantes face à des Toulousains plus mordant que le Verts (2-1).

Jeremy Clément fait le constat de leur inefficacité au micro de Bein Sport.

"L'histoire du match c'est des coups de pieds arrêtés. On a la chance d'ouvrir le score, après on prend deux coups francs... C'est le football. Je ne sais pas quoi penser à chaud du match mais c'est rageant de mener au score puis de perdre 2-1. Ce n'est que la première journée mais on est un peu déçus, c'est sur.

Ce n'est pas un problème physique, ce n'était que notre 3ème match officiel donc je ne pense pas qu'on était fatigués. On est tombés contre une belle équipe aussi, qui a fait un bon match. Bravo à Toulouse."

En conférence de presse Christophe Galtier quant à lui a pointé du doigt l'animation offensive.

"Ce match se résume à trois coups de pieds arrêtés. Lorsque nous avons su créer le danger, nous n’avons pas su finir. Le TFC mérite sa victoire. Nous devons nous améliorer dans beaucoup de registres. Le fait d’avoir joué il y a trois jours n’est pas une excuse à ce moment-là de la saison. Nous avons été moyens dans notre animation offensive. En ne concrétisant pas nos opportunités, nous nous sommes exposés à la qualité des coups de pied arrêtés de Toulouse. Les joueurs ont essayé, mais sans réussite."

Il est ensuite revenu sur son dérapage qui a engendré son expulsion.

« J'ai eu peur pour Loic. La peur m’a fait réagir mais je ne dois pas réagir. Je suis allé m’excuser auprès du corps arbitral. Mon expulsion du banc est fort logique. En tant qu’entraîneur et éducateur, on se doit d’être exemplaire. J’ai eu très peur pour Loïc sachant les antécédents et ses blessures au niveau des genoux. J’ai perdu le contrôle, c’est une très mauvaise réaction de ma part. J'ai donc dis à l'arbitre qui'il avait eu tout à fait raison de m'exclure. C'est ce que j'expliquerai à la commission de discipline quand elle me convoquera. »

Une fois la tension retombée, l’entraîneur du TFC a tenu à minimiser le comportement de Galtier.

"Je respecte suffisamment Christophe Galtier pour le juger. Il n'y a pas de quoi en faire tout un plat... Pour moi, l'interprétation de la faute ne méritait pas le rouge pour Pesic. Je me suis entretenu avec les arbitres, mais avec les nouvelles consignes, ils considèrent que l'expulsion est logique. Je me suis juste agacé parce que je pensais que c'était l'effervescence autour de la faute qui avait provoqué le rouge."

A lire également :  Un maintien en L1 pour sauver plus de 100 emplois
P