Accueil » [Conf] Perrin : Il nous faut un déclic !
Actualité

[Conf] Perrin : Il nous faut un déclic !

Loic Perrin, l'emblématique capitaine stéphanois, était présent aujourd'hui à la conférence de presse en vue du match de demain soir contre Strasbourg. Le joueur stéphanois à mis l'accent sur le rôle que le public aura durant cette rencontre mais aussi des débuts de Julien Sablé qu'il avait cotoyé en tant que joueur et l'envie de l'effectif de repartir du bon pied !

 

Dans quel état d’esprit est le groupe après avoir vécu une semaine agitée en coulisses ?
"Ce n’est pas la première fois que ça arrive, c’est la vie d’un club et, pour ma part, j’ai déjà vécu des situations compliquées ici. Julien (Sablé) est arrivé et nous devons nous adapter. Malheureusement pour Oscar Garcia, ça s’est fini précipitamment. Nous avons passé de bons moments ensemble. C’est quelqu’un de très bien, avec qui j’ai apprécié travailler. Le fait de partir fut sa décision. Malgré le derby, en termes de résultats, il n’y avait pas le feu. Désormais, une autre histoire commence même si c’est difficile d’être libéré dans ce genre de périodes. Nous manquons de confiance, nous avons besoin d’en retrouver sur le terrain."

Comment ?
"En travaillant, notamment les relations entre nous sur le terrain. Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Les joueurs sont les mêmes qu’en début de saison, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas, car nous avons vécu une belle période en août. A l’époque nous avions la réussite, ce qui est moins le cas dernièrement. Il nous faut un déclic. Julien insiste sur l’état d’esprit et l’attitude, et je le rejoins totalement. Le bloc doit être plus solide, plus compact. Ne pas prendre de but a souvent fait notre force ces dernières années."

Dans ce genre de situations, quel est votre rôle en tant que capitaine ?
"Je ne sais pas si ma responsabilité est plus grande. Je reste à ma place de joueur qui est, certes, le plus ancien dans le groupe. Je peux également expliquer aux autres les moments plus compliqués que le club a vécus. Personne, ici, n’est content de la forme actuelle de l’équipe. Les premiers touchés sont les joueurs et tout le monde doit essayer de retrouver de la qualité dans la performance."

Tu as joué avec Julien Sablé. Le voyais-tu devenir un jour entraîneur de l’équipe première ?
"Je ne sais même pas si lui-même l’imaginait. Il l’espérait, peut-être. Comme joueur, c’était le leader de l’équipe, avec l’état d’esprit qu’on lui connait. Pour moi, c’est pour ça qu’il peut réussir ici. Si l’équipe est à son image, nous aurons les bases du football dans l’attitude. Ce qui est fondamental."

Quand à l'interview vidéo vous pouvez la retrouver sur le site officiel de l'ASSE.

6
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
6 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
doumenFooteuxmac 16lafondnoam Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
CORBAK BLAKOS
Invité

Ouais ou des claques. H s. Malcuit avait dit { je veus aller bosser avec BIELSA } il a pas l air con maintenant. J aime notre Cptain, mais il n a pas de Lieutenants que des technicos de L2.

noam
Invité
noam

quel déclic avec des joueurs de merde, plus Sablé qui n'a aucune compétence, dehors les clowns
vite un milliardaire, que je souhaite avoir

marc LAFOND
Membre
marc LAFOND

on parle de milliadaire est ce qu il faut payer des millions pour voir des pros jouer au foot .ou va t on

marc LAFOND
Membre
marc LAFOND

le foot n est pas que du fric arretons des gars a ne rien foutre

Footeux
Invité

Assez de belles paroles et de promesses cher Loic ! !! Les supporters attendent surtout des actes et dès le match de ce soir.

doumen
Invité
doumen

perrin ci perrin ca qu il se contente lui d etre operationnel toute l annee et apres ont verra il sait pas mal fait mettre dans le vent a LILLE il fait aussi parti de la debacle!!!!

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite