7 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité
Actualité

"Mon coeur saigne mais le match de samedi scelle définitivement l'avenir de Robert Beric !"

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss...

 

Le seul endroit où le succès vient avant le travail, c’est dans le dictionnaire. Vidal Sassoon

Dans le domaine des idées, tout dépend de l’enthousiasme. Dans le monde réel, tout repose sur la persévérance. Johann Wolfgang von Goethe

Salut les Groupies

Bien l’bonjour de votre cowboy @JossRandall42, parti en vadrouille à GG avec @PierrickLoubet pour vous livrer ses impressions après ASSE-ASC. Et comme on est pressé, on attaque direct. BIM.

AVIS GENERAL : OSCAR AU POINT .COM  CONTRE LES « PISSE-TROIS-GOUTTES »

Si j’avais été motard (vieux motard que j’aimais, vous me direz !), je serais rentré de GG samedi soir avec l’obligation de me brosser les dents, histoire d’enlever les moucherons que j’aurais eu collés aux ratiches, eu égard au large sourire qui habitait ma face. Car oui, j’ai passé une bonne soirée, n’en déplaise aux pisse-trois-gouttes, ces « jamais contents » que je vois couiner ça et là, comme des Anges passant leur temps à se gratter le trou du Luth, comme quoi, ceci-cela, c’était « pas un match terrible », que « Amiens aurait mérité bien mieux », etc. etc.
Et bien désolé, moi je dis que c’est des cons futurs donnés aux cochons (yark …) !! et je voudrais m’adresser à eux en particulier, pour leur Balladurer en pleine face un « je vous demande de vous arrêter !!! ».
Non mais les gars … sérieusement …. vous avez la mémoire si courte que ça ??!!!
Juste pour rappel, samedi soir on a vu trois buts + trois autres occases nettes (BAMBA, HAMOUMA, HERNANI). Vous vous souvenez combien de matchs consécutifs il fallait lors des deux dernières saisons pour arriver à ce bilan ?
Contrairement à vous, j’ai une excellente mémoire, les petits potes (c’est même la seule caractéristique que j’ai en commun avec l’éléphant, du coup j’en profite !! J ). Je vous fais donc un petit coup de replay des (trop) nombreuses (et trop) longues soirées d’hiver récentes. Allez-y fermez les yeux, vous y êtes, moui ? : « Clément, passe à Lemoine, qui donne à Pajot, qui redonne à Clément, qui fait un une-deux à trois mètres avec Lemoine, qui redonne à Clément, qui finit par donner en retrait à Ruffier. Ouf ».
Et bien n’en déplaise aux pisse-froid, j’ai vu trois matchs des Verts cette année, et je n’ai plus revu ce jeu qu’on qualifiera pudiquement de « prudent ». Y compris Samedi soir. J’ai vu des joueurs qui ne se cachent plus, qui osent. Et puis c’est tout.
Rassurez-vous, je ne suis ni béni-oui-oui, ni particulièrement angélique. L’ensemble est loin d’être abouti et encore moins parfait. Coach Garcia l’a d’ailleurs dit lui-même sans concession en Conf’.
Mais rappelons-nous qu’il ne travaille avec ce groupe que depuis un mois et demi, qu’il récupère 6 nouveaux joueurs dont 4 depuis à peine plus d’une semaine, et que tout ça méritera du temps. Mais pour moi, les bases d’un réel souffle collectif nouveau sont là, univers dans lequel le sens du jeu de l’équipe semble primer sur les individualités, et que voulez-vous, moi j’aime bien ça.
Donc que les pisse-trois-gouttes relisent le petit Jacques-Henri Eyraud illustré dans le texte, et prennent de la tisane J. Ça va venir et jusque-là c’est déjà pas si mal !
Certes (1) : nous avons eu un calendrier « favorable » jusqu’ici, avec deux matchs à domicile, et pas contre des cadors (quoique Nice ….).
Certes (2) : la question de l’intensité qui baisse sérieusement au bout de 45/60 minutes devra trouver une réponse.
Certes (3) : le score du match de samedi est sans doute boursouflé (Amiens méritait au moins un but), mais le résultat lui est parfaitement logique.
Mais vous ne m’enlèverez pas de l’idée qu’il se passe quelque chose à Saint-Etienne cette année.
Et les plus sagaces d’entre vous (non Kata, non … va voir dans Google, « sagace » ça veut pas dire du tout ce à quoi tu es en train de penser !!) auront remarqué qu’à aucun moment de cette analyse, je ne vous ai sorti le « Plan Comptable », 3 matchs 9 points comme en 1973, car pour l’instant je ne m’intéresse qu’au jeu.
Mais tout de même, fort aussi de cet excellent démarrage, c’est l’esprit plus léger qu’un cormoran après le passage de l’Erika que je regarderai samedi prochain nos Verts prendre leur cours annuel de Samba Neymarienne au Parc. Même pas peur.
En conclusion sous forme de résumé : je tire à nouveau un grand coup de galurin à celui qui est déjà en train de devenir « notre » Oscar. Elu meilleur coach de la journée 3 fois de suite dans @JourDeFootOfficiel. Ok c’est Alain ROCHE qui donne les notes … mais quand même !!! J

AVIS PARTICULIER SUR LES JOUEURS : LE JEU DES 7 FAMILLES

Vous l’avez compris, j’ai pris un certain plaisir à GG samedi soir. Qui dit plaisir, dit envie de jouer, et donc de vous présenter de façon ludique (non, non et non, Kata … « ludique » ça n’a rien à voir avec « lubrique » t’es décidément intenable !!)  les joueurs qui m’ont marqué. Sous la forme du jeu des 7 familles (pour ceux qui ne connaissent pas, allez voir les règles dans Google, j’ai pas le temps de vous expliquer. Surtout avec le Boss Alex, cet esclavagiste qui ne cesse de me demander de faire court !!). (Note du Boss : Carton jaune pour déloyauté caractérisée !)

Dans la famille HOMME DU MATCH : je voudrais le fils, expert-comptable blanquinet. NENESSE

Quand j’ai vu que Poteaux Carrés ne le citait même pas dans les 4 meilleurs joueurs du match, j’ai sauté en l’air comme un morpion dans le slip d’un mec qui fait du trampoline. Très gros match. On connaissait déjà son QI Foot au-dessus de la moyenne, sa vision du jeu et sa capacité à faire les bons choix et faire le geste juste, il semble renaître sous Garcia (enfin, c’est une expression hein) en rajoutant une dimension physique. Excellent en ratisseur-orienteur devant la défense, on l’a aussi beaucoup vu faire du pressing haut. Et que dire de sa double intervention qui amène le deuxième but sur pénalty ! Avec un NÉNESSE de ce niveau-là, on peut voyager.
Bémols : Il faut absolument qu’il change de coiffeur. Je me demande si je ne le préférais encore pas avec sa coupe de footballeur est-allemand des années 80. Il faut aussi qu’il arrête de parler tout le temps aux arbitres. Car un jour ou l’autre il va croiser VARELA, qui en dehors d’être con comme une table ne parle également pas un mot de finnois. (Autre bémol du Boss : 0 passe à L'Isle DABO... Sont pas potes ou quoi ???!!!)

Dans la famille J’AI UN MOTEUR DE FORD MUSTANG FASTBACK 390 GT (CELLE DE BULLIT, OF COURSE): je voudrais le grand frère, aboyeur. L’ISLE DABO

En voilà un autre qui renaît de ses cendres, parmi les bannis de l’ère GALTIER. Impressionnante mue, le serpent. Le retour du fils Prodigue (sauf que de mémoire, dans la parabole de l’Evangile selon St Luc, le fils en question n’était pas black, mais c’est un détail). 2 buts, mais ce n’est pas ce qui me marque le plus. Par contre l’intensité de son jeu, sa capacité à faire du pressing, et plus encore à faire faire du pressing haut aux autres (DIOUSSE en a encore les portugaises qui sifflent !) m’ont marqué. Napoléon au Pont d’Arcole !!
Encore quelques scories techniques à corriger, mais c’est le revers de la médaille d’un match archi-plein.

A lire également :  Les U15 finissent par une manita !

Bémols : Il faut absolument arrêter de te jeter à poil dans les Kops dès que tu marques un but. Certes, les 4 clampins a qui tu as pu faire un bisou sur la bouche s’en souviendront jusqu’à la saison prochaine, mais 1/ tu vas finir par te faire mal et 2/ tu prends un carton d’autant plus ballot que ton profil de jeu t’en amènera bien d’autres.

Dans la famille LE P’TIT JEUNE QUI MONTE ET QUI VA RAPPORTER DE L’ARTICHE UN JOUR : je voudrais le petit-fils. RONAEL (MICHEL HENRI KEVIN GEORGES) PIERRE GABRIEL

19 ans, toutes ses dents, peur de rien, envie de tout. Gros match défensif, un apport offensif réel (et intelligent) qui d’ailleurs mit en contraste l’aile opposée. Un vrai gros match de bonhomme. Chapeau gamin.

Bémol : Il faut absolument arrêter de penser que sur les montées offensives, KTC dans l’axe assure tout le temps la couverture. Car ce n’est simplement pas tout le temps le cas. Méfiance.

Dans la famille POUSSE TOI DE LÀ QUE JE M’Y METTE : je voudrais le cousin des îles. LOÏS « GRANDE FRITES » DIONY

J’ai lu depuis que les BERICO-nostalgiques n’ont pas aimé son match. Moi si. Carrément. Il « crée » les deux situations de pénaltys, je rappelle que pour ça il faut être dans la surface adverse. Et c’est ce qu’on lui demande. D’autre part, il apporte de la profondeur au jeu, ce qu’on n’avait pas pu sur les deux première sorties. C’est donc une tactique supplémentaire à l’Arc d’Oscar et c’est précieux. Et pour le reste, je l’ai trouvé très actif, et très bon même dans les domaines où on l’attendait moins bon que notre BEBERT Slovène, comme sur cette action où il arrive - de dos - à fixer trois joueurs d’Amiens qu’il avait sur le râble, sans perdre le ballon. Probant.

Bémol : J’en ai mon cœur vert qui saigne, car vous savez que je l’adore, mais je crois que le match de samedi scelle définitivement l’avenir pas rose de l’INSPECTEUR chez les Verts. Car DIONY, déjà plus dans les « profils » appréciés par Oscar, a montré des vraies qualités de fixation et d’autre part une qualité que BOB n’a pas : il va vite. RIP mon INSPECTEUR. Que Dieu te garde.

Dans la famille J’AI DES CHEVEUX BLANCS MAIS C’EST MOI LE TAULIER: je voudrais le patriarche, le Vieux, le Cap’tain. LOIC « PROPRE SUR LUI » PERRIN

En dehors de ce dégagement bien foiré, pour le reste, ce mec là c’est quand même la grande classe. J’enfonce une porte ouverte, mais je voulais le redire car « ce qui va sans dire va toujours mieux en le disant ». En plus, il a l’air de vraiment s’amuser à jouer au foot, à nouveau. En revanche, ça pose quand même la question vitale de « qu’est-ce qu’on fait le jour où il va se blesser, le Cap’tain, hummmm ??? ». Car il va se blesser, à un moment ou un autre, et tout le monde le sait. Donc quelqu’un a-t-il une idée dans l’assistance, ou tout le monde met la tête dans le sable avec le cul en l’air ??!!

Dans la famille LES PIECES RAPPORTÉES QUI N’ONT PAS ENCORE CONVAINCU LA BELLE-MÈRE : je voudrais les trois gendres récemment adoptés. Trio de clowns DIOUSSE-DJANKO-SILVA

Pour l’ami DJANKO on sera indulgent, car ses débuts sont quand même plutôt bons. Côté coffre, puissance, tout ça, OK ça marche. Par contre on a quand même vu samedi de vraies limites techniques et un apport offensif faible. Oscar était visiblement de mon avis. Mais que dire de GABRIEL (Tu brûles mon esprit, ton amour étrangle ma viiiiiie ! Tan, tan !!). Pas du tout convaincu. Apport offensif nul, alignement défensif à l’Egyptienne …. Bon il n’est là que depuis une semaine. Patientons. Quant à mon DIOUSSE … pffff … encore un match moyen, quoi. Mais où est passé mon DIOUSSE de Nice ???!!! JE VEUX QU’ON ME RENDE MON DIOUSSE DE NICE !!!!!!!!!!!!!

Dans la famille ET NOUS ET NOUS ET NOUUUUUUUUUUUUS ??? : ouais ça va les marmots, je voudrais donc le ‘nouveau tonton’ et son turbulent neveu. TONTON HAMOUMA et JO « TÊTE BRÛLEE » BAMBA

On ne peut pas ne pas appeler le premier, non pour son nouveau statut de cadre après prolongation, mais pour son implication sur le but 3 et surtout son activité générale, notamment dans le repli défensif. C’est tout à fait nouveau ça, comme sa dimension physique. Quant au second, il marque encore, il est toujours très impliqué, mais quand même un peu brouillon. Comme un gosse quoi. Vivement que cette histoire de prolongation soit réglée.

 

LA COMPLAINTE DES FUMIERS

Ki k’est devant Lyoooon, Ki k’est devant Lyoooon,

Ki k’est Ki k’est

Ki k’est devant Lyoooon J

Et ben c’est nous !!!!!! Et comme on sait tous que 1/ après trois journées, c’est « symbolique » et que 2/ ça ne va pas durer, et bien je goûte mon plaisir sans limite.
Après y a trois façons de voir le match OL-BORDEAUX ….
Si tu es supporter de Lyon mais tendance « avisé objectif » : tu te dis que tu as vu un match de dingue, avec des buts venus d’ailleurs, le genre de match fou qui te fait aimer le foot.
Si tu es supporter basique type bad gone : tu te dis que tu as quand même le cul qui pique d’avoir laissé partir deux points sur ta POL-Pelouse et ce aussi bêtement !!
Si tu es juste un observateur du foot, extérieur et objectif (typiquement moi donc J) : tu restes sur ton impression de la dernière fois et du « je demande à voir sur la durée » …. Y a de très bonnes choses, comme Ce TRAORE qui est significativement plus fort que ce que j’imaginais, et qui va faire souffrir du monde. Mais y a aussi du méga FLOP en puissance. Je pense, évidemment à MEMPHIS, je n’en démords pas une seconde. Un joueur qui a aucun moment ne lève la tête …. Mouais. Et même DARDER, qui leur coûte le résultat. Chronique d’un gâchis annoncé, un mec qui pue le foot et que mon PEP sera arrivé à « plier » en même pas deux ans pour en faire un joueur hyper nerveux et qui passe à côté de son foot. Le tout contre un BORDEAUX que j’ai trouvé globalement faible pendant une grande partie du match, s’en remettant au génie de MALCOM, et qui me fait mieux comprendre la grotesque affaire de la vidéothèque hongroise en coupe d’Europe.
Le mercato n’est pas clos et je fais confiance au Jean-Mimi-Le-Chafouin, il va sûrement apporter des corrections, que je lui conseillerais de faire au milieu. Sans ça, ça risque de chougner plus que de raison. Mais il manque encore quelque chose au royaume des voisins …. Au milieu .. ou simplement…. un coach peut-être ? Qui sait, je me trompe peut-être, et le prochain « coach de la semaine dans @JourDeFootOfficiel » sera PEP ?? …. Mais nooooooooon j’déconnnnnnnnnnnnne !!!

error: Ce contenu est protégé !!
P