25 juin 2022
Actualité

Christophe Galtier sanctionné 6 matchs dont 3 avec sursis ! Sévère...

C'était l'information attendue de la journée : le nombre de matchs que Christophe Galtier allait devoir purger suite à son geste d'humeur à l'encontre d'Aleksandar Pesic lors de Toulouse - ASSE (1ère journée de championnat de France). Nous n'avons pas été déçus... 3 matches fermes et 3 matches avec sursis ! Certains diront mérité, d'autres sévère... Tout dépend du point de vue.

Si on se place sur le plan de l'exemplarité et au regard de la médiatisation du geste, il est certain que Christophe Galtier n'a pas donné le bon exemple et a contribué à alimenter la réputation du footeux irrespectueux du corps arbitral et des règles de bonne conduite sur un terrain de football. Dans ce cas, on peut même donner 6 matchs fermes !

Si on prend en compte ce qui a provoqué le geste du coach stéphanois, le joueur concerné (Loïc Perrin), le passé disciplinaire de Galtier, sa réaction lors de l'expulsion et en conférence de presse, on peut en revanche se demander pourquoi tant de sévérité ? Dans ce cas, 1 match ferme et 3 avec sursis auraient amplement suffit...

A lire également :  Une visite surprise à l'entraînement pour les joueurs !

Je fais partie de ceux qui penchent pour la deuxième perception des choses. Pourquoi vouloir faire l'exemple quand une sanction peut être expliquée ? Il suffisait d'être moins sévère et d'expliquer pourquoi... Le plus difficile n'est pas de sanctionner (ou ne pas sanctionner) mais c'est bel et bien de motiver sa décision, de l'argumenter... Et dans ce cas, même un "gamin" qui adore le foot et a vu Galtier faire ce geste peut comprendre que dans la vie, quand on dérape exceptionnellement et qu'on s'en repend immédiatement on a droit à un minimum de clémence au moment d'une sanction qui reste méritée... Et mieux encore, une suspension légère et la réparation par quelques heures de travail d'intérêt général auraient pu arranger les choses... Mais c'est sûrement trop demander à une commission de discipline qui n'a certainement pas été formée à ... sanctionner !

Une chose est sûre, la sanction est tombée et il faut maintenant la respecter !

P