6 octobre 2022
Actualité

Christophe Galtier : "Quand ils en auront marre de m’entendre, je quitterai Saint-Etienne !"

Christophe Galtier a pointé un nouveau coupable hier soir après la rencontre qui a accouché d'un match nul et vierge entre l'ASSE et l'AS Nancy-Lorraine. Il s'agit de St-Etienne Métropole. A juste titre, l'entraîneur stéphanois a fustigé l'état lamentable de la pelouse de Geoffroy Guichard pourtant refaite à neuf pour l'Euro 2016...

"J’avais dit que ce n’était pas moi qui allait faire le bilan mais bon. Il est insuffisant. Il y a des écarts qui se creusent. C’est insuffisant en termes de points. C’est aussi la première saison où nous avons autant d’absents en même temps, sept ce soir, par exemple. Il faudra qu’on soit plus efficace, qu’on gagne plus de matchs. C’est un bilan mitigé, très mitigé dans le jeu, même si ce soir cela a été mieux. On a joué trois matches à dix très tôt dans la rencontre, à Nantes, Metz, Lorient. A onze, on aurait peut-être pu espérer d’autres résultats. Chez nous c’est difficile et les gens se plaignent à juste titre parfois, mais cela fait six mois que je ferme ma gueule et là je vais l’ouvrir. Même l’UEFA se plaint de notre terrain. J’ai été privé d’entraînement sur notre pelouse avant des matches de Ligue Europa et j’entends des gens qui travaillent à Métropole, supposés connaître le football et supporters du club, critiquer notre jeu en ajoutant que ce n’est pas la peine de nous donner un bon terrain pour voir ça. Je leur dis qu’ils sont responsables du terrain et qu’il est indigne d’une équipe européenne. Je sais pourquoi on a des blessés, parce qu’on joue beaucoup de matches, mais il y a aussi le terrain. Puisque personne ne le fait, c’est moi qui vais l’ouvrir et quand ils en auront marre de m’entendre, je quitterai Saint-Etienne. Je ne m’en prends pas au jardinier qui peine comme nous mais aux responsables. Voilà, bonnes fêtes à tous et j’espère bien vous retrouver le 2 janvier à la reprise."

Source : Le Progrès

A lire également :  🗣 Jean-Michel Larqué en colère contre Dupraz et Hamouma
P