25 mai 2022
Actualité

Christophe Galtier n'y croyait plus vraiment après le pénalty manqué !

Christophe Galtier a forcément été interrogé en conférence de presse sur le discours qu'il a tenu à la mi-temps. De son propre aveu, malgré de bonnes intentions affichées, il était malgré tout très pessimiste après le pénalty manqué par Henri Saivet...

"Je nous savais capables de revenir en seconde période et c’est ce que nous nous sommes dits à la pause. Quand le gardien a arrêté le penalty d’Henri, j'ai pensé que ce serait compliqué, surtout au vu des difficultés rencontrées ces derniers temps pour marquer des buts. Les ingrédients que mes joueurs n’ont pas su mettre dans la première période, ils ont su les mettre en seconde. En Coupe d’Europe, il faut beaucoup d’intensité, beaucoup de courses, il faut gagner ses duels et aller vers l’avant. En première période, nous étions très timides, comme lors de nos derniers matches de championnat. En deuxième, nous avons su harceler notre adversaire. Cela nous a souri.

Peut-être y a-t-il eu une prise de conscience. Je pense que nous avons joué avec moins de retenue, en avançant et sans regarder l’adversaire. Cela nous a permis de gagner des ballons plus haut, de les mettre dans les zones que nous avions identifiées, ce qui a permis à Alex Soderlünd de jouer sur son point fort, le jeu aérien par le biais de centres dans la surface. Depuis le début de saison, nous avons su renverser des matches en étant menés au score et cela s’est encore produit ce soir. Lors du match aller, avec une équipe complètement remaniée à causes des indisponibilités, nous étions parvenus à égaliser. Ce soir, nous l’emportons, c’est une excellente chose. Nous avions aussi des armes sur le banc, avec Romain Hamouma et Oussama Tannane notamment. Nous avons su nous servir de ce potentiel."

Source : Asse.fr

A lire également :  38ème journée : Les stéphanois interdits dans deux stades de ligue 1 !
P