21 mai 2022
Actualité

Des changements tactiques et les contre-performances de Jordan Veretout et Nolan Roux !

Christophe Galtier a modifié trois fois son système hier face à Angers. S'il a opté pour un 4-3-3 en début de rencontre, il est passé à un 4-1-3-2 après la pause... avant de terminer avec 5 défenseurs. Des modifications motivées par les difficultés de son équipe, la volonté d'assurer le résultat ou... les contre-performances comme celle de Jordan Veretout !

Jordan Veretout pas assez porté vers l'avant...

"Je leur ai demandé de contrarier plus rapidement les sorties de balle de l’adversaire. De ne pas les laisser jouer long car ils nous mettaient en difficulté grâce à leurs qualités athlétiques. Il fallait aussi se projeter beaucoup plus vers l’avant en effectuant beaucoup plus de courses vers le but angevin et essayer d’avoir plus de présence dans la surface adverse. Nous avons très peu attaqué en première période avec des imprécisions. Je leur ai rappelé que nous étions menés à la mi-temps du match aller et que nous avions su réagir et l’emporter. C’est tout à leur honneur car cette rencontre était mal engagée. Nous avons été poussifs et empruntés en première période, mais plus saignants en deuxième."

Jordan Galtier ne décolérait pas à la mi-temps. Jordan Veretout faisait partie des joueurs qui avait fait monter la température et la tension du coach stéphanois. Pas assez porté vers l'avant, l'entrée de Nolan Roux a notamment permis, au-delà d'évoluer dans un autre schéma, d'asseoir sur le banc un joueur clairement pas dans le coup hier soir !

A lire également :  EDF U17 : Ayman Aiki s'illustre à l'Euro des U17 !

Nolan Roux vers la sortie ?

"Nous n’étions pas bien positionnés au milieu de terrain pour attaquer, il fallait donc procéder différemment pour que nos attaquants soient moins isolés. Nous avons changé d’organisation et fait entrer Nolan Roux à la place de Jordan Veretout. Je voulais déjà effectuer des modifications en milieu de première période mais j’ai préféré attendre la mi-temps. J’ai notamment repositionné Hamidou Keyta sur le côté, où il est plus à l’aise. Cela a failli lui sourire puisque sa reprise est passée tout près du poteau."

Cependant, Nolan Roux non plus n'a pas satisfait Christophe Galtier. En débutant la rencontre sur le banc et laissant le poste d'abant-centre à Hamidou Keyta, le ton est déjà donné. Quid de Nolan Roux dans la hiérarchie des attaquants ? Et puis il y a eu ce regard critique du technicien stéphanois en fin de rencontre : " Il était loin, il n’a pas compris ce que je lui demandais...".

Il semblerait que si Nolan Roux était loin des porteurs de balle, il est également loin de convaincre son entraîneur. De là à parler d'un départ en janvier, nous osons franchir le pas que l'Equipe ne franchit pas ce matin : s'il y a une opportunité, l'ASSE travaillera dessus !

P