Accueil » « Cabella-Khazri, l’un est décisif, l’autre est à chaque sortie plus inutile et transparent. »
Actualité Chronique de Joss Randall

« Cabella-Khazri, l’un est décisif, l’autre est à chaque sortie plus inutile et transparent. »

Joss Randall est le chroniqueur régulier de Peuple Vert ! Alors les puristes diront que c’est Josh et pas Joss !! Et alors ! Tu veux que je sorte ma Winchester vitriolée pour te faire regretter ton aplomb jeune gardien de vache(rie) ? En tout cas, si t’as pas affaire à moi, t’auras à bosser l’art du contre avec Joss Randall… Alors, on fait toujours le malin ?!? A toi Joss…

 

L’ART ET LA MANIÈRE DE NE PAS SAVOIR SAISIR SA CHANCE

 

« Si tu veux une deuxième chance, fais le premier pas »

Dialogue tiré du film Sexy Dance

 

Salut les Groupies

 

Le cowboy @JossRandall42 était content de retrouver la Maison Verte ce Dimanche. Belle ambiance à GG d’ailleurs ! Top.
En revanche, le match en lui-même m’a laissé aussi enthousiaste d’un Hérétique se rendant à une convocation de la Sainte Inquisition. Une vraie valse lente, et c’est Rennes qui a mené la danse. Globalement dominés dans le jeu, l’espèce « d’éjaculation précoce » de nos Verts au bout de seulement deux minutes n’aura pas suffi à masquer certaines lacunes (à nouveau), et certains écarts (souvent). Au final, une prestation poussive, et des postes clés qui posent réellement question. Des absents qui se font (trop) sentir, des remplaçants qui ne saisissent pas leur chance. Et au bout du compte, un point pris que je qualifierais d’ in extremis (car j’ai fait deux ans de latin chez un imprimeur spécialisé dans le Missel), si on pense au pénalty raté par Bernard Fa.
Faute de grives, on mangera un point, en attendant que notre sorcier MAGIC_LOULOU trouve de vraies solutions à l’absence d’animation offensive.

 

LA VALSE LENTE (autre nom de la VALSE ANGLAISE)

Ce qui m’a le plus frappé, c’est la lenteur dans les mouvements, dans la construction du jeu et des phases offensives. Mon pote #LA_GONFLE @Zoeducayla (persifleur comme pas deux celui-là), ironisait même pendant le match à se demander si la partie n’était pas sponsorisée par les Institutions Jérémy CLÉMENT. Entendez par là qu’on a passé une grande partie du match à se prendre pour des pétroliers saoudiens à jouer à « touche pipe-line » derrière, redoublement de passes inutiles, un contrôle + trois touches de balle systématiques avant de donner le ballon (CABELLA !! Sors de ces 10 corps !!!), des épaules souvent tournées vers l’arrière ou le côté latéral plutôt que vers l’avant … Et quasiment jamais de verticalité dans le jeu (NÉNESSE reviens !!!!!!), sauf lors de quelques éclairs made in KHAZRI !
A voir jouer l’ASSE comme ça, sincèrement, on s’amuse autant qu’une délégation d’aveugles à un congrès de sourds-muets, non ?

 

UN SEUL ÊTRE VOUS MANQUE, ET TOUT EST DÉPEUPLÉ ??

Ou la NÉNESSE-dépendance.
C’est à ce genre de match qu’on voit à quel point l’ado prépubère norvégien a progressé, et comment il nous manque quand il n’est pas là !! Ce constat me laisse tu sais comment !!? Pantois ! (Pends-toi si ne me crois !).
On avait tous noté ses significatifs progrès ces derniers temps, et notamment depuis son association avec LA_M’VILAINE, sortant ainsi notre OLÉ (LES VERTS !!) du costume de « pur 6 » qui n’est pas taillé pour ses épaules, et le libérant vers un rôle de relayeur où ses passes ‘Laser’ et sa capacité à verticaliser le jeu font merveille. Au passage, on s’est tous (et moi le premier) beaucoup extasié l’an dernier sur l’apport de LA_M’VILAINE dans le jeu, et son influence sur NÉNESSE. Un match comme celui de Dimanche me donne à penser que la réciproque est aussi vraie, et que M’VILA est nettement moins bon quand NÉNESSEn’est pas là. Une sorte de bi-duo fusionnel quoi !
On ajoutera à cela que dans la théorie des reliefs, notre ami L’ÉTÉ_EN_PENTE_DIOUSSE a vraiment …. comment dire … souffert de la comparaison !!! On y reviendra plus loin.

 

ÉCLIPSE DE LUNE PAR LE SOLEIL

C’est un de mes fils rouges depuis l’été. L’association entre l’attraction PARC_WALIBI_KHAZRI et RÉMY_SANS_FAMILLE_CABELLA ne fonctionne pas. C’est un fait et ça n’est pas discutable.
Il y en a un de trop, et j’ai assez mon idée sur lequel est de trop … Le soleil KHAZRI a éclipsé la Lune CABELLA. L’un attire le ballon, l’autre le « réclame ». L’un accélère le jeu, l’autre le ralentit. L’un est décisif, l’autre est à chaque sortie plus inutile et transparent. L’un apporte de la folie par des éclairs de classe, l’autre a un jeu qui dégage désormais autant de chaleur qu’un pain de glace dans un wagon frigorifique traversant l’Alaska.
Alors j’ai un message en forme de cri du cœur à passer à MAGIC_LOULOU : « Il faut sortir le soldat CABELLA !! ». Au moins quelques temps, qu’il réfléchisse un peu à sa condition, et aux efforts qu’il a à faire pour retrouver le niveau que tout le monde attend de lui. Niveau qu’il a assurément dans les jambes, d’un point de vu de la technique footballistique. Mais surtout qu’il réfléchisse à ça : dans le foot, on peut parfois être « perso », mais à la seule condition d’en avoir les moyens. L’ami RÉMY_SANS_FAMILLE a d’ailleurs pu se rendre compte du chemin lui restant à parcourir en regardant jouer Bernard FA dimanche…. Et dans l’attente d’une résurrection, j’aimerais tellement voir plus souvent MOBYLETTE_NORDIN à sa place (pas bien compris son entrée seulement à la 86ème ….), dans un système avec un KHAZRI posé en 9 ½ axial derrière l’attaquant. Car lui (NORDIN) apporterait assurément sur les côtés de la vitesse et de la fraicheur. On manque cruellement des deux.

 

3 GAGNANTS, 3 PERDANTS : BALLE AU CENTRE

Côté joueurs, à retenir de ce match ceux qui ressortent vraiment du lot, en positif et en négatif :
1. Côté bons points : Je cite évidemment l’attraction PARC_WALIBI_KHAZRI. Pour son côté « décisif » (obtention ET transformation du péno. On a vu ensuite avec Bernard FA que c’est pas si simple de faire les deux) et pour cette action de classe sur laquelle il n’est pas verni juste avant la mi-temps. Moins en vue toutefois en 2ème période. Un autre qui m’a bien plu, c’est les SUCETTES_A_YANNIS. Celui-là, il grimpe gentiment dans mon estime comme un typhon jamaïcain sur l’échelle de Beaufort. Car s’il manque encore de « finition » et d’impact dans la zone de vérité, il perd très peu de ballons, fait des vraies différences balle aux pieds, apporte de la vitesse à un jeu qui en manque tant. Reste à voir s’il trouvera de la régularité, mais jusqu’ici, en dehors d’un timide match à LILLE (mais un peu à l’image de l’équipe), il a été tout le temps plutôt bon. Enfin, je cite LA_RUFFparce que … LA_RUF, c’est tout. Le Roc Basque nous maintient en vie à plusieurs reprises, comme d’hab. Le gars sûr quoi.
2. Ensuite il y a pour moi trois grands « perdants » dans ce match. RÉMY_SANS_FAMILLE_CABELLA. Déjà longuement développé plus haut, je n’y reviens pas. L’ÉTÉ_EN_PENTE_DIOUSSE : certes, vu l’importance qu’a pris NÉNESSE dans le jeu stéphanois, pas facile d’assurer l’intérim. Mais quand tu as une chance de te montrer, il faut la saisir mon Gars !!! Et non seulement il ne l’a pas fait, mais il a même fait pour moi un match catastrophique, perdant des ballons dans des zones très sensibles (à force de trop de nonchalance ou de contrôles approximatifs), et n’apportant pas la solution de première relance propre à 30 mètres de nos buts pour soulager une défense souvent lente, perdue, et très peu inspirée dans le jeu vers l’avant. Match raté, à mon avis on est pas près de le revoir.
Mais dans la série des ‘dernières chances vendangées’, j’ai gardé le meilleur pour la fin, la cerise sur le Mc Do : L’INSPECTEUR BERIC. Sa première mi-temps fut fade, et encore je pèse mes mots avec une balance de Roberval. Peu d’influence dans le jeu, même dos au but (sa force normalement), de nombreux contrôles ratés, un sentiment de « je suis perdu », mais surtout, et c’est là l’essentiel, il a perdu ce qui a toujours fait sa force : il ne semble plus « concerné ». J’ai perdu mon inspecteur rageur qui – même en déficit de vitesse – se battait beaucoup plus. Je pense que la tête en a pris un coup. Et quand tu as le mental à ce point dévasté, t’assures plus les livraisons, Gaston ! J’ai le sentiment qu’on ne le reverra plus (et à titre perso, ça me rend triste) et que la fin de bail est proche. Les 45 minutes de dimanche ont presque annoncé un préavis avant libération des locaux. Dommage. Et encore merci Jordan FERRI.

 

CONCLUSION

Micheline_de_la_Compta vous dira qu’on est 6ème au quart du Championnat. Et qu’après tout c’est sûrement notre place. Pas forcément plus bas, mais certainement pas plus haut. En tout cas jusqu’ici.
Peut-être que finalement on s’était un peu « enflammés » sur cette équipe en juin. Et que cette enflammade n’était que la résultante orgasmique d’une remontada qui avait fini par nous faire nous trouver plus beaux que nous ne sommes réellement (la fameuse ‘Théorie des Reliefs’ à nouveau).
Mais laissons quand même sa chance au produit, et à LOULOU en lequel je crois vraiment. Toutefois, il va devoir chercher, et chercher vite, et trouver encore plus vite des recettes pour changer l’animation offensive de nos Verts. Sinon nos beaux espoirs nés cet été risquent de se remettre à pendre comme un drapeau sous l’orage. Donc de grâce, cherche mon LOULOU. Et trouve ! …. Mais attention, comme j’aime à le répéter à la suite du Grand Charles (non pas Aznavour, l’autre, celui avec deux étoiles sur le Képi) : Des chercheurs qui cherchent, j’en trouve. Mais des chercheurs qui trouvent, j’en cherche !

 

LA COMPLAINTE DES FUMIERS

Et bien voilà, cette fois c’est fait. Les Voisins nous passent devant à la 10ème journée. On aura bien résisté, mais il faut prendre le bus pour se rendre à l’évidence : on ne verra désormais plus que leurs numéros de maillots dans le dos jusqu’à mai 2019.
Ne croyez pas que je cherche à tirer à la ligne, pas le style de la maison, mais en fait je n’ai pu voir le match des Gones qu’en pointillés vendredi soir …. Cela dit, de ce que j’en ai lu et entendu, ça n’a encore pas été (Jimmy) brillant, hein mon Jean-Mimi ?!! Mais chuuut, sinon le PEP G. va retourner squatter le plateau du CFC pour expliquer que tout ce qui arrive, c’est de la faute des médias ! Yark …
Non mais blague à part, la froide machine est en route visiblement. Puisque ce qui était reproché à l’OL jusqu’ici, c’était d’être « fort contre les forts, mais faible contre les faibles ». Si maintenant, tout en jouant encore pas terriblement bien, ils gagnent ces matchs-là aussi, alors ils s’assureront de la 2ème place dès le mois de janvier.
Ainsi va la vie des clubs à gros budget ! 🙂

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite