7 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité
Actualité

Le bulletin des verts après ASSE-OL

Dans un chaudron volcanique, les verts ont gagné leur troisième derby consécutif à domicile et reviennent à un point de lyonnais complètement dépassés. 

Moulin (7) : Son premier derby s’est déroulé comme dans un rêve. Jamais inquiété en première période, il a multiplié les interventions décisives après la pause pour empêcher les lyonnais de revenir dans le match.

Malcuit (7) : Il confirme match après match sa très grosse progression. En plus de son apport offensif convaincant, il a muselé le côté gauche de l’attaque lyonnaise.

Théophile-Catherine (6.5) : Un match solide et sérieux, dans lequel il n’a pas laissé Lacazette s’exprimer.

Perrin (7) : Il a empêché l’attaque lyonnaise d’exister et s’est montré dangereux sur une tête puissante. En fin de match, il a profité de la mêlée pour câliner Ferri, en bon capitaine.

Pogba (7) : Positionné à gauche, il a affiché une puissance physique remarquable et n’a jamais baissé de pied. Sur la lancée de sa passe décisive à Toulouse, il a enchaîné les centres dangereux devant le but.

Veretout (6.5): Un état d’esprit parfaitement adapté au derby et une volonté de tous les instants de remporter chaque duel.

Pajot (6) : Un match moins flamboyant qu’à l’aller, mais il a bouffé le milieu lyonnais en grattant un grand nombre de ballons. Remplacé par Selnaes qui a eu l’honneur de faire chanter les kops après la victoire.

Saivet (7.5) : Son excursion à la CAN semble lui avoir fait du bien. Un gros match, plein de changements de rythme et de ballons récupérés. Il est passeur décisif sur l’ouverture du score.

A lire également :  Succession de Dupraz : Antoine Kombouaré donne sa réponse au FC Nantes !

Hamouma (7.5) : Un poison permanent pour ses adversaires, et un but plein de sang-froid qu’il aurait pu fêter comme Barkley pour parfaire l’humiliation. Remplacé par Lemoine qui a donné de sa personne en rencontrant l’espace vide et froid situé dans le crâne de Tolisso.

Monnet-Paquet (8.5) : Il n’a pas une technique extraordinaire, mais il a gagné dimanche une place dans la légende des verts. Un match impressionnant où il a semblé intouchable dès les premières minutes. Un superbe but qui lance les siens et des prises de balle destructrices pour la défense lyonnaise. Malgré un second face à face manqué avec Lopes, il est sorti ovationné par Geoffroy-Guichard. Remplacé par Roux qui a cadré la seule frappe des verts en seconde période.

Söderlund (8) : Son tempérament guerrier a guidé les siens pendant tout le match, expliquant sa titularisation en pointe. A l’origine de l’ouverture du score, il a montré sur le but d’Hamouma des qualités qu’on ne lui connaissait pas encore en délivrant un véritable caviar à l’ailier stéphanois.

L’adversaire (3) : Inexistants en première période, les lyonnais ont tenté de réagir ensuite mais n’avaient pas la force mentale pour renverser ce St-Etienne là. En fin de match, la frustration l’a emporté et plusieurs cadres de l’équipe ont littéralement pété les plombs, ajoutant l’indigne au ridicule.

 

error: Ce contenu est protégé !!
P