22 mai 2022
Actualité

Le bulletin des verts après ASSE - Caen

Dans un match capital pour la course à l’Europe, les verts se sont effondrés et concèdent une défaite inquiétante face à des caennais limités mais valeureux. 

Ruffier (6.5) : Il n’a presque rien à faire du match, à part regarder ses coéquipiers couler. Il encaisse une tête de Rodelin sur laquelle il est impuissant et sort ensuite un arrêt de mutant pour garder les verts dans le match. Ce genre de rencontre n'a pas du lui manquer.

Théophile-Catherine (4) : Il a eu du mal face aux contres caennais et a souffert tout le match. Difficile de passer après Malcuit.

Lacroix (4) : Il a tout raté et n’affiche pas la sérénité de ses débuts sous le maillot vert.

Perrin (6) : Il a raté quelques interventions mais a tout fait pour se rattraper, et continuait à presser la défense adverse dans le temps additionnel. Peut être qu'il devrait plus hausser la voix pour réveiller ses partenaires, mais on sait que ce n'est pas son caractère.

Polomat (1) : Quelques capacités techniques qu’il surestime largement,  une absence totale de science défensive, une attitude scandaleuse et deux centres réussis dans le match. Ça fait beaucoup pour être titulaire en Ligue 1.

Lemoine(5): Il a essayé mais commence doucement à faire son âge. Il est là par défaut, difficile de l’incriminer sur son investissement.

A lire également :  Bouanga sera à nouveau une panthère !

Veretout (6) : Un match sans relief, mais il a l’état d’esprit qu’il manque à beaucoup de ses partenaires. Remplacé par Pajot (75’) qui a raté une occasion énorme dans la surface.

Saivet (2) : Il a réussi deux matchs après la CAN et a disparu de la circulation depuis. A ce rythme là, les verts ne se battront pas pour le garder en fin de saison.

Monnet-Paquet (5.5) : Quelques bonnes opportunités, dont un but sur hors-jeu, mais il a manqué de jus assez rapidement.

Rocha Santos (4) : Il a essayé de faire parler sa vitesse pour sa première apparition mais s’est fait balader comme  un esquif dans la tempête. Remplacé dès la pause par Pierre-Gabriel qui a montré à tout le monde comment devrait jouer un jeune joueur mort de faim.

Beric (5.5) : Une première période où il ne se montre pas, hormis sur un face à face où il est signalé hors jeu à tord. Après la pause, il commence à peser sur la défense et rate deux grosses occasions. Malgré tout, son retour devrait faire du bien aux verts. Il sort remplacé par Roux (70’) qui s'est contenter de regarder son capitaine presser les défenseurs.

L'adversaire (6) : Portés par un très bon Delaplace, les hommes de Garande ont fait ce qu'il fallait pour punir des stéphanois absents.

P