21 mai 2022
Actualité

Le bulletin de note des verts après AJA-ASSE (16ème CDF)

Après une bonne performance à Toulouse, les verts ont manqué l'occasion de faire le plein de confiance avant le derby. La 100ème Coupe de France ne sera pas stéphanoise. 

Moulin (5) : Une erreur de main sans conséquences en première période, puis une sortie manquée sur le but auxerrois. Il ne peut rien sur la frappe splendide de Touré mais souffre de la comparaison avec Ruffier.

Malcuit (5.5) : De bonnes montées sur son côté avec beaucoup de centres dangereux. Il a payé ses efforts en prolongation où il a complètement disparu avant de donner un but à l’adversaire.

Perrin (6) : Plutôt tranquille pendant 90 minutes, il a vécu une prolongation beaucoup plus compliquée. On espère qu’il s’est économisé pour le derby.

Lacroix (7) : Une grosse performance du défenseur suisse, mais il a baissé de pied comme tous ces coéquipiers en prolongation.

Polomat (4.5) : Des centres qui manquent de précision, une rigueur défensive discutable et une performance globalement peu convaincante.

Lemoine (6) : Match correct, mais il a commencé à fatiguer dès l’heure de jeu.

Dabo (5) : Un but refusé pour un hors-jeu invérifiable qui aurait pu changer pas mal de choses. Il a globalement du mal à retrouver son niveau montpelliérain. Remplacé par Hamouma (64’) qui a apporté du poids devant mais sans réussite, à l’image de son lob raté.

A lire également :  Sow et Sylla ne partiront pas en vacances rapidement !

Selnaes (6.5) : De belles transmissions même s’il manque parfois de vitesse et de prise de risque dans la passe.

Monnet-Paquet (5) : Une occasion sur un centre de Malcuit et pas grand-chose de plus. Remplacé par Rocha Santos (78’) qui a amené beaucoup de vitesse mais a péché dans le dernier geste.

Keyta (4) : Il n’a pas marqué de points ce soir, et il faudra qu’il fasse mieux pour se faire une place dans le groupe. Remplacé par Nordin (57’) qui a tenté de faire des différences avec maladresse.

Roux (5.5) : A part une grosse possibilité en début de match, on a retrouvé le Roux des mauvais jours, avec beaucoup de courses dans le vide et un nombre famélique de ballons touchés.

L’adversaire (6.5) : Relativement inoffensifs pendant 90 minutes, les auxerrois ont profité du coup de mou des verts pour s’offrir un succès spectaculaire en prolongations, portés par un bon Yattara.

P