2 octobre 2022
Actualité

Le bulletin des verts après ASSE -SCO (1-1)

Parfaitement lancés par Cabella, les verts ont survolé le début de match. Malheureusement, ils sont vite redescendus sur terre à cause d’une erreur de Pierre-Gabriel qui a considérablement compliqué la rencontre. Malgré une bonne seconde mi-temps à 10, les hommes de Garcia se contentent du nul.

Ruffier (7) : Toujours à un excellent niveau, il manque de réussite sur le penalty et sort un arrêt monstrueux dans la foulée. Quelques relances au pied compliquées comme seul bémol.

Janko (6.5) : Toujours intéressant, aussi bien défensivement que lors de ses montées balle au pied.

Perrin (6.5) : Comme Ruffier, il fait son match en muselant efficacement ses adversaires directs et en relançant sereinement.

Lacroix (4) : En énorme difficulté balle au pied, il règne en revanche dans les airs. Très insuffisant.

Pierre-Gabriel (6.5) : Encore une performance solide avec de bons débordements et de l’envie. Mais c’est lui qui relance totalement Angers avec une main incompréhensible dans sa surface.

Pajot (6): Une passe décisive en début de match, mais plus de mal à régner sur le milieu ensuite. Il prend un rouge extrêmement sévère en heurtant le portier adverse lorsqu’il essaye de marquer dans les six mètres.

Diousse (5) : Il semble loin le premier match en vert du jeune milieu où il avait affiché un niveau remarquable. Beaucoup trop de déchet dans les passes.

A lire également :  🚑 Des absences importantes du côté nantais

Dabo (7) : Ses qualités techniques ne lui laissent pas la moindre marge mais il affiche un état d’esprit vraiment remarquable.

Cabella (7.5) : Des débuts parfaits avec un but après 50 secondes en vert. Il s’est montré à l’aise balle au pied et a fait pas mal de différences. A confirmer.

Hamouma (5) : Plutôt discret, il a laissé sa place à Bamba à la mi-temps. Face à ses anciens coéquipiers, le jeune attaquant a livré une nouvelle grosse prestation en multipliant les courses et les situations dangereuses.

Diony (4) : Il est sans doute plus rapide que Beric, mais pour le reste, il souffre de la comparaison avec le géant slovène. Volontaire mais trop maladroit et pas assez fin techniquement. Remplacé par Maiga (51’) qui s’est plutôt montré à son avantage.

L’adversaire (7) : Étouffés pendant 15 minutes, les angevins ont profité du cadeau de Pierre-Gabriel pour se relancer et dominer totalement la seconde partie de la première période. Au retour des vestiaires, ils ont curieusement plus subi mais finissent le match avec trois tirs sur la barre.

P