Actualité

"Bon alors, qu’est-ce qu’il me reste comme joueurs valides ?"

Qu’écrire de plus ? Nous enchaînons les défaites, nous accumulons les blessures et le spectre de la relégation plane sur nos têtes embrumées. Le match de coupe de France de ce soir, contre Epinal, équipe de National 2, devrait me réjouir tant il arrive comme une bouffée d’oxygène. Alors pourquoi diable ai-je autant la trouille ?

 

Cela peut semblait bien banal à écrire, mais une victoire ce soir nous ferait beaucoup de bien. La perspective de jouer une demi-finale de Coupe aurait peut-être des vertus apaisantes sur un groupe qui semble sacrément meurtri (en plus d’être blessé à tour de rôle).
Alors, des raisons d’y croire bien sûr. Cette équipe d’Epinal semble à notre portée (manquerait plus que ça) et Claude Puel vante l’envie de son groupe de repartir vers l’avant, de retrouver la réussite. Et dans les discours, les mêmes rengaines : « on rêve du stade de France mais on ne les prends pas de haut, il faut déjà passer ce quart ». Convaincus ?

Malheureusement non. Pour une simple et bonne raison : ce match va se jouer avant tout sur l’envie. Et c’est justement une notion qui semble nous faire défaut ces derniers temps (c’est peu de le dire). Les spinaliens eux, vont forcément entrer sur le terrain avec cette rage de vaincre inhérente au petit Poucet qui veut bouffer du gros. Des morts de faim.
On n’ose alors l’imaginer mais pourtant oui, bien sûr que oui, nos Verts peuvent sombrer ce soir. Et une défaite nous mettrait encore un peu plus la tête sous l’eau.

 

La causerie du coach

Allez les gars on s’installe et on m’écoute !

Je sais, je sais, on est tous fatigués. Moi aussi qu’est-ce que vous croyez ? Moi aussi j’attends l’été avec impatience et c’est pas seulement parce qu’on se gèle les miches dans votre Forez.

Mais avant on a une saison à terminer. Il va falloir être sérieux en championnat pour ne pas se faire peur trop longtemps. Et puis ce soir, c’est la Coupe. La plus belle, la Coupe de France les gars. Dernière victoire 1977…dernière finale 1982. Nous ne sommes qu’à deux matchs du stade de France les gars ! Vous imaginez la folie ? Nos supporters n’ont plus l’habitude d’avoir le droit de se déplacer et là, on pourrait leur offrir une moitié de stade de France ! Ça doit bien vous faire vibrer un peu ça quand même !

Bon alors, après l’échauffement, qu’est-ce qu’il me reste comme joueurs valides ? Oh putain ! Ah ouais quand même ! Bon… Kolo ? Tu sais centrer toi ? Ça te tenterait pas un petit essai sur l’aile gauche ?

Crédit photo : Icon sport.

2
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
noamRocky43 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
roky43
Membre
roky43

même une victoire contre cette modeste équipe de N2 EPINAL n'assurera pas une victoire en CDF car il faudra encore que le tirage soit favorable aux verts en 1/2 finale avec l'ogre PARIS qu'il sera nécéssaire d'éviter pour espérer remporter la compétition

noam
Invité
noam

l'asse battra Epinal, en revanche il y aura une nouvelle défaite à Brest,

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P