Accueil » Beric :  » Je ne sais pas encore de quoi mon avenir sera fait « 
Actualité

Beric :  » Je ne sais pas encore de quoi mon avenir sera fait « 

De retour de son prêt en Belgique après quelques mois compliqués, Robert Beric revit sous le maillot vert depuis son retour dans le Forez (8 buts toutes compétitions confondues), Le buteur Slovène possède encore une année de contrat à l’ASSE (sous contrat jusqu’en juin 2019). Invité de l’émission de SFR Sport, Breaking Foot, celui-ci est revenu sur l’ambition du club pour cette fin de saison, son avenir, sa blessure, ou encore son intégration à Saint-Etienne.

« Si au mois de janvier vous m’aviez dit qu’à deux journées de la fin on se battrait pour une place européenne, j’aurais probablement dit que vous êtes fous ! En janvier on ne pensait qu’à se sauver, à rester en première division. L’ambiance n’était pas excellente dans le club et au sein du vestiaire. Avec l’arrivée du nouveau coach et de nouveaux joueurs comme M’Vila, Subotic et Debuchy, une bonne équipe s’est mis en place et nous avons commencé à obtenir de bons résultats. On a ressenti que tout ce que nous faisions était positif. Les choses ont tourné du bon côté même quand on a été mis en difficulté comme à Strasbourg. A Angers le gardien a relâché le ballon, j’ai mis le ballon au fond. 

Nos supporters apprécient particulièrement l’Europa League, on ressent vraiment une atmosphère particulière dans le cadre de ces rencontres européennes à Geoffroy-Guichard. Ce sont des matches particuliers qui sont différents pour nous et pour nos supporters, c’est pour ça que j’espère vraiment que nous allons parvenir à nous qualifier. Les supporters sont incroyables ici. Le football est la chose la plus importante à Saint-Étienne. Nos fans sont fervents, toujours derrière l’équipe. Je vis à Saint-Etienne et quand je me promène dans la ville, il y a beaucoup de supporters qui me demandent de m’arrêter pour prendre des photos, c’est très bien comme ça ! 

Une anecdote ? Mon premier jour en France, à Saint-Étienne je venais d’un petit pays, d’un petit championnat. J’avais toujours voulu jouer dans un grand club, dans un grand championnat. Je ne parlais pas un seul mot de français. J’étais le seul étranger au sein du vestiaire. Mon premier jour, j’ai trouvé une place dans le vestiaire entre deux géants, très costauds : Moustapha Bayal Sall et Florentin Pogba. On m’a mis entre ces deux grands gaillards. J’espérais que les autres équipes de Ligue 1 n’avaient pas des défenseurs aussi grands car sinon j’étais mal barré. 

J’ai encore une année de contrat restante . Pour le moment, je dois dire que je ne pense pas forcément à mon avenir. Je suis clairement concentré sur la fin de la saison avec Saint-Etienne, et on verra bien par la suite ce qui se passera. »

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite